Russell n'avait "rien à perdre" et a frôlé la pole position

George Russell a failli créer une énorme surprise à Spa-Francorchamps, profitant de son statut d'outsider pour attaquer sans réserve.

C'est indéniable, rares sont ceux qui auraient parié sur une pole position de George Russell au Grand Prix de Belgique. Et pourtant !

Les qualifications ont été fortement perturbées par la pluie à Spa-Francorchamps, et dès le début de la Q1, Williams a permis à ses pilotes de prendre les deux premières places en les envoyant en piste en pneus intermédiaires quand leurs rivaux pariaient sur les slicks. Russell s'est finalement classé cinquième de ce premier segment à la régulière.

Lire aussi :

Le Britannique a ensuite signé le huitième chrono en Q2 et, discret en début de Q3, il a chaussé un train d'intermédiaires usés en fin de séance pour se propulser en tête du classement avec un tour en 2'00"086, qui allait s'avérer 13 millièmes plus rapide que l'ultime tentative de Lewis Hamilton et finalement trois dixièmes plus lent que la référence définitive établie par Max Verstappen.

"Je ne sais pas quoi dire, pour être franc", déclare Russell. "Je me disais que nous avions fait du bon travail en sortant de la Q1, vu comment ça s'était passé hier, et maintenant nous voilà en première ligne. Je pense que l'équipe a fait un travail incroyable aujourd'hui. Nous étions toujours en piste au bon moment. La sensation était géniale avec la voiture, j'avais énormément de confiance."

"Je pense avoir eu la chance de n'avoir rien à perdre. Nous étions en Q3, ce qui n'est pas normal pour nous, et il fallait juste foncer, vous savez. Nous avons gardé le mode moteur maximal pour le dernier tour, nous nous disions que nous allions tenter, et je suis plein d'excitation ! Mais c'est demain que ça compte, et il faut que j'aille marquer plus de points."

Plus de points, c'est la priorité pour une équipe Williams qui en a marqué dix lors du dernier Grand Prix en Hongrie et veut concrétiser sa huitième place au championnat des constructeurs. En attendant, cette deuxième place est le meilleur résultat de l'écurie en qualifications depuis le Grand Prix d'Allemagne 2014, et Russell ne se privera pas de menacer Verstappen pour la tête de la course. "C'est le plan, si l'opportunité se présente nous la saisirons. C'est super", se délecte l'Anglais.

partages
commentaires
La grille de départ du GP de Belgique
Article précédent

La grille de départ du GP de Belgique

Article suivant

Lando Norris à l'hôpital après son crash dans le Raidillon

Lando Norris à l'hôpital après son crash dans le Raidillon
Charger les commentaires