Russell sera traité sur un pied d'égalité avec Hamilton

Selon George Russell, Mercedes n'a pas été ambigu dans sa communication avec ses pilotes et a fait savoir que la recrue et son nouveau coéquipier Lewis Hamilton auraient un même rôle dans l'équipe en 2022.

Russell sera traité sur un pied d'égalité avec Hamilton

Cette semaine, Mercedes a mis fin aux rumeurs en annonçant que George Russell rejoindrait l'écurie de la marque à l'étoile en 2022, en remplacement de Valtteri Bottas. Membre du programme des jeunes pilotes de Mercedes depuis 2017 et pilote Williams depuis 2019, le Britannique a déjà eu l'opportunité de disputer une course au volant de la Flèche Noire. Au Grand Prix de Sakhir 2020, après que Lewis Hamilton ait été testé positif au COVID-19, Russell l'avait remplacé au pied levé.

Le transfert définitif de Russell chez Mercedes lui offrira pour la première fois l'opportunité de se battre régulièrement aux avant-postes, et beaucoup s'attendent à ce que la lutte soit serrée face à Hamilton, un pilote de 13 ans son aîné. Cette attente est en passe de devenir une certitude, puisque Russell a affirmé qu'il ne jouerait pas le rôle d'un porteur d'eau et qu'il serait "sur un pied d'égalité".

"On me l'a dit très clairement", a-t-il lancé. "Je pense que Mercedes est toujours respectueux à cet égard et donne la meilleure opportunité aux deux pilotes. Naturellement, je crois en moi, et j'ai de fortes ambitions. Mais en même temps, je sais à quel point ça va être dur. Lewis n'est pas septuple Champion du monde pour rien, et je pense être probablement l'un des mieux lotis sur la grille car je vais pouvoir apprendre de lui."

"Personnellement, je vois ce partenariat avec Mercedes comme quelque chose sur le long terme, et j'imagine que je dois aborder l'année prochaine comme une véritable opportunité d'apprendre, prendre les choses course par course et juste voir comment je me débrouille."

Lire aussi :

Mercedes a pour habitude de ne pas accorder un traitement de faveur jusqu'au moment où l'un des deux titulaires est écarté de la course au titre, comme ce fut le cas avec Valtteri Bottas lors du Grand Prix de Russie 2018, le Finlandais ayant été prié de s'écarter pour laisser la victoire à Hamilton.

Nico Rosberg, ancien équipier du septuple Champion du monde et avec qui la relation s'est rapidement détériorée, a récemment déclaré que l'arrivée de Russell pourrait rendre l'atmosphère chez Mercedes "plus tendue", tandis que Max Verstappen a estimé que Russell lui rendrait la vie "très dure". Cependant, l'intéressé est quant à lui convaincu que la cohabitation douloureuse entre Hamilton et Rosberg ne se reproduira plus car l'écurie a appris de ses erreurs.

"Je crois que Mercedes a eu une expérience claire d'une mauvaise dynamique au sein de l'équipe, et elle se montre absolument claire sur le fait qu'elle ne veut pas que cela se reproduise", a assuré Russell. "Personnellement, je ne veux pas ça non plus. Je trouve extrêmement important que les coéquipiers travaillent ensemble et motivent l'équipe. L'an prochain, c'est une nouvelle monoplace et une nouvelle réglementation. Il n'y a pas de garantie d'avoir la meilleure voiture. J'imagine que c'est notre travail en tant que pilotes de tirer ça vers le haut."

"Je dirais aussi que Lewis et moi sommes à des stades très différents de notre carrière, et je pense que ça aide. J'ai énormément de respect pour lui, je pense qu'être largement plus jeune et l'avoir admiré quand j'étais un jeune pilote de karting change beaucoup cette dynamique également. Je doute qu'il y ait le moindre problème."

partages
commentaires

Related video

Un bac à gravier fait son apparition au Paul Ricard

Article précédent

Un bac à gravier fait son apparition au Paul Ricard

Article suivant

Alfa Romeo 2022 : Giovinazzi patiente, Kubica n'y croit pas

Alfa Romeo 2022 : Giovinazzi patiente, Kubica n'y croit pas
Charger les commentaires