GP de Russie : une alternance Igora Drive/Sotchi n'est pas exclue

Selon le promoteur de l'épreuve, la possibilité de voir une alternance de l'organisation du Grand Prix de Russie entre les circuit d'Igora Drive et de Sotchi n'est pas "complètement close".

GP de Russie : une alternance Igora Drive/Sotchi n'est pas exclue

La semaine passée, la Formule 1 a annoncé que le Grand Prix de Russie allait quitter le circuit de Sotchi, après neuf ans de bons et loyaux services, pour élire domicile sur le tracé d'Igora Drive, dans la banlieue de Saint-Pétersbourg, à partir de la saison 2023. En dépit de ce changement de lieu, c'est toujours la société Rosgonki qui assurera la promotion de l'épreuve, étant en contrat avec la discipline reine jusqu'en 2025.

Sotchi est au calendrier de la F1 depuis 2014 et va rester intact puisqu'inscrit dans le cadre du complexe qui a accueilli une partie des épreuves des Jeux Olympiques de 2014. "Tout va bien aller pour le circuit", a ainsi indiqué le PDG de Rosgonki, Alexey Titov, pour Motorsport.com. "Il va continuer d'exister car, après tout, ce n'est pas seulement un héritage des sports mécaniques et la première piste à accueillir la Formule 1 en Russie, mais c'est également une partie de l'héritage olympique de la Fédération de Russie."

Lire aussi :

"Nous ne ferons que le développer davantage, et si nous parlons des perspectives sportives, elles restent inchangées. Car avec la Formule 1, la licence ne quittera pas le circuit. L'Autodrome de Sotchi conservera la catégorie [Grade 1]. Par conséquent, le circuit sera prêt à accueillir n'importe quelle compétition à l'avenir."

"Mais du point de vue de l'utilisation commerciale, ici, bien sûr, nous avons les mains libres, car toutes les restrictions qui étaient auparavant associées à la Formule 1 et à sa présence sur le circuit sont désormais supprimées. Nous pouvons aborder de manière plus flexible l'utilisation d'une très grande partie du circuit, avec un format complètement différent. Cela nous rend heureux, car cela permet également au circuit d'évoluer en premier lieu."

Le fait de conserver le Grade 1 FIA signifie que la piste pourra potentiellement accueillir de nouveau un Grand Prix de F1. Cela laisse donc la porte ouverte à une alternance à l'avenir ; une possibilité qui n'entre pas dans les discussions actuelles selon Titov, qui ne l'exclut tout de même pas : "L'idée de l'alternance des courses n'a pas encore été complètement balayée. Je ne dirais pas que la discussion à ce propos existe en tant que sujet actif, mais elle n'est pas encore complètement close."

"Nous sommes toujours concentrés sur l'élaboration d'un plan détaillé pour la course de Saint-Pétersbourg. C'est la priorité désormais. La prochaine question est de savoir comment l'événement va évoluer. Le contrat prend fin en 2025. Tôt ou tard, les discussions devraient commencer pour savoir si nous allons le prolonger ou non."

"Bien sûr, dans le cadre de ces négociations, il y aura aussi des discussions sur le sujet des conditions, du format, et ainsi de suite. Mais ce sont des discussions pour l'avenir."

partages
commentaires
Les questions qui vont "trotter dans la tête" de Mercedes

Article précédent

Les questions qui vont "trotter dans la tête" de Mercedes

Article suivant

Les messages radios vers la FIA ont diminué depuis leur diffusion TV

Les messages radios vers la FIA ont diminué depuis leur diffusion TV
Charger les commentaires