Sacré en F3, Esteban Ocon se rapproche de la F1

partages
commentaires
Sacré en F3, Esteban Ocon se rapproche de la F1
14 oct. 2014 à 10:00

Sacré Champion de FIA F3 European Championship le week-end dernier à Imola au détriment de Max Verstappen et Tom Blomqvist, Esteban Ocon se rapprocherait à grands pas de la Formule 1

Sacré Champion de FIA F3 European Championship le week-end dernier à Imola au détriment de Max Verstappen et Tom Blomqvist, Esteban Ocon se rapprocherait à grands pas de la Formule 1.

Selon les informations d'Autosport, le protégé de l'équipe Lotus aurait moulé un baquet à Enstone il y a deux semaines. Il doit également retourner à l'usine cette semaine pour passer deux jours dans le simulateur.

Âgé de 18 ans, Ocon pourrait rapidement obtenir un test en F1 avec Lotus, peut-être lors des derniers essais privés de la saison à Abu Dhabi. D'ici-là, le jeune français aura déjà pris le volant d'une Formule 1 lors d'un test avec Ferrari à Fiorano le 29 octobre prochain. Ce test est la récompense promise par la FIA au vainqueur du championnat de F3.

A l'heure actuelle, Lotus ne dispose que d'un seul pilote confirmé en la personne de Pastor Maldonado. L'avenir de Romain Grosjean est toujours incertain, mais le rôle d'Esteban Ocon en 2015 pourrait également être celui de troisième pilote, tout en évoluant dans une nouvelle formule de promotion telle que le GP2 ou la Formule Renault 3.5.

Pour Gerhard Berger, président de la commission monoplace de la FIA, il ne fait aucun doute que le pilote français a sa place en F1. "C'est dommage que Ocon ne soit pas encore dans la même situation que Verstappen", avance même l'Autrichien. "Il est aussi bon que lui, ce sont tous les deux des garçons de première classe avec le potentiel pour la F1."

"Je crois que Ocon, avec Gravity derrière lui, pourrait même avoir une meilleure possibilité que Verstappen, et j'espère vraiment qu'il aura ce qu'il mérite. C'est une sorte de Prost pour moi, très lisse et très propre."

Prochain article Formule 1
Renault dans l'ombre de Mercedes en Russie

Previous article

Renault dans l'ombre de Mercedes en Russie

Next article

Les Poulidor de la Formule 1 : Michele Alboreto

Les Poulidor de la Formule 1 : Michele Alboreto
Charger les commentaires