Sainz sur son crash : "C'était une erreur de ma part"

Les essais libres du Grand Prix du Japon se sont relativement mal passés pour Toro Rosso, aussi bien en termes de performance que de roulage.

Seule la première séance a eu lieu sur une piste globalement sèche, mais les deux STR12 se sont classées 17e et 18e à plus de trois secondes du temps de référence, ne devançant que les Sauber. Leurs 32 tours au compteur lors de cette séance font de la petite Scuderia l'écurie qui a le moins roulé ce vendredi.

En cause notamment, l'impressionnant accident de Carlos Sainz à la sortie de l'épingle après une quarantaine de minutes d'essais. L'Espagnol s'est fait piéger sur le vibreur humide et a perdu le contrôle de sa monoplace, expédiée dans le mur opposé.

"C'est l'un de ces accidents où l'on n'a pas d'explication", déplore Sainz. "C'était une erreur de ma part, c'est sûr, et c'est quelque chose que je ne souhaite évidemment pas refaire à l'avenir. Les mécaniciens ont réparé la voiture en une heure et demie ou deux heures. Ils ont fait du travail fantastique, et je les en félicite ; cela montre leur motivation, ce que j'apprécie vraiment."

Cet accident de Sainz était une mauvaise nouvelle s'ajoutant à celle de la pénalité de 20 places sur la grille de départ que le pilote Toro Rosso va encaisser en raison de nouvelles pièces montées sur son unité de puissance, suite au souci électrique qui l'a contraint à l'abandon à Sepang. 

"Nous savions que Suzuka allait sûrement être notre circuit le plus faible", explique Sainz. "De toute façon, nous avons été contraints de le faire à cause du problème que nous avons eu en Malaisie. Nous nous sommes rendu compte que nous n'avions plus de pièces à mettre sur la voiture, donc c'était plus ou moins forcé, mais de toute façon c'était prévu de prendre une pénalité ici, ou plus tard. Je suis sûr que j'en aurai d'autres, malheureusement."

Gasly plus à l'aise dans son baquet

Du côté de Pierre Gasly, il y a du positif. Après ses maux de dos malaisiens, le Français dispose désormais d'un cockpit plus adapté à sa morphologie.

"Nous avons fait deux nouveaux baquets, donc là, ça va beaucoup mieux", commente Gasly. "En Malaisie, dans les virages rapides, avec tous les g – jusqu'à 5 g –, je bougeais dans le baquet, je n'étais pas soutenu sur les côtés au niveau des épaules. Là, nous avons refait un baquet avec beaucoup plus de mousse sur les côtés pour que je sois vraiment bloqué. Dans les esses, je suis bien soutenu. Il n'y a aucun problème avec ça."

Le Normand, qui n'est pas sorti du garage l'après-midi, ne peut toutefois cacher une pointe de déception quant au niveau de performance affiché par la Toro Rosso STR12 en Essais Libres 1.

"C'est un peu compliqué", reconnaît-il. "Sur le sec, pour l'instant, nous avons testé des trucs aérodynamiques qui ne fonctionnent pas très bien. Carlos et moi ne sommes pas forcément super satisfaits de la performance, pour l'instant c'est assez compliqué. Il y a des choses à travailler. Après, nous n'avons pas énormément roulé non plus, nous avons fait cinq tours poussés ce matin, donc il y a de la marge pour progresser."

 
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP du Japon
Circuit Suzuka
Pilotes Carlos Sainz Jr. , Pierre Gasly
Équipes Toro Rosso
Type d'article Actualités