Sainz : L'écart avec les top teams est "une blague"

L'écart de performance entre les trois équipes de pointe que sont Mercedes, Ferrari et Red Bull et le reste du peloton a été qualifié de "blague" par le pilote Toro Rosso.

Sainz : L'écart avec les top teams est "une blague"
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08, devance Sebastian Vettel, Ferrari SF70H, Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08, Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H, Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team RS17
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR12
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13, devant Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H, et Sebastian Vettel, Ferrari SF70H
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13, devant Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H, et Sebastian Vettel, Ferrari SF70H
Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR12, devant Max Verstappen, Red Bull Racing RB13, et Fernando Alonso, McLaren MCL32
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR12

Comme cela avait été pressenti dès les essais hivernaux, les trois top teams affichent une supériorité importante et un réel fossé de performance existe entre eux et le reste du peloton en ce début de saison. Si ce scénario avait été imaginé, c'est l'ampleur de l'écart qui a pris certaines équipes par surprise. Ainsi, à Melbourne, la pole position de Lewis Hamilton était près de deux secondes plus rapide que le sixième temps réalisé par Romain Grosjean, et une marge similaire a été constatée en Chine le week-end dernier.

Aux yeux de Carlos Sainz, qui se bat pour être le "meilleur des autres" derrière les six pilotes des écuries de pointe, il n'y a rien d'amusant à constater un tel différentiel de performance, qui peut presque laisser le sentiment de voir deux divisions distinctes se créer.

"Pour moi, ils sont dans une catégorie différente", regrette le pilote espagnol. "Je ne les regarde même pas. C'est stupide. La manière dont nous ne faisons plus la course contre eux, c'est une blague. Pour moi, c'est un peu douloureux, mais je suis sûr que si j'étais dans l'une de ces deux équipes [Mercedes ou Ferrari], je m'en ficherais."

"Voir 2,5 secondes d'écart entre la première et la sixième place, c'est quelque chose qui ne me fait pas plaisir, et je suis certain que même Lewis n'aime pas ça. Mais Lewis peut se battre avec Vettel cette année, c'est excitant." 

Alors que deux Grands Prix seulement ont été disputés cette saison, ce qui inquiète davantage Carlos Sainz, c'est l'impasse dans laquelle va se retrouver Toro Rosso. Car combler ou réduire cet écart est selon lui impossible.

"Je pense qu'il ne peut que grandir. C'est mon seul regret", prévient-il. "Je pense qu'il ne peut que grandir car ça veut dire plus d'argent, et des équipes comme Renault peuvent aussi faire la différence en revenant grâce à plus de budget. Mais je crois que James Key [directeur technique de Toro Rosso] fait du grand travail et nous aurons de bonnes évolutions et continuerons à vivre de belles bagarres."

partages
commentaires
Hamilton : Ferrari "deux dixièmes plus rapide" en course ?
Article précédent

Hamilton : Ferrari "deux dixièmes plus rapide" en course ?

Article suivant

Huit circuits et dix équipes pour les tests Pirelli cette saison

Huit circuits et dix équipes pour les tests Pirelli cette saison
Charger les commentaires