Formule 1
12 mars
-
15 mars
Prochain événement dans
46 jours
C
Grand Prix de Bahrein
19 mars
-
22 mars
Prochain événement dans
53 jours
02 avr.
-
05 avr.
Prochain événement dans
67 jours
C
Grand Prix de Chine
16 avr.
-
19 avr.
Prochain événement dans
81 jours
30 avr.
-
03 mai
Prochain événement dans
95 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
Prochain événement dans
102 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
Prochain événement dans
116 jours
04 juin
-
07 juin
Prochain événement dans
130 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
Prochain événement dans
137 jours
25 juin
-
28 juin
Prochain événement dans
151 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
Prochain événement dans
158 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
Prochain événement dans
172 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
Prochain événement dans
186 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
Prochain événement dans
214 jours
03 sept.
-
06 sept.
Prochain événement dans
221 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
Prochain événement dans
235 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
Prochain événement dans
242 jours
08 oct.
-
11 oct.
Prochain événement dans
256 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
270 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
Prochain événement dans
277 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
291 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
Prochain événement dans
305 jours

Sainz, 13e au départ et sixième à l'arrivée, a "exécuté le plan"

partages
commentaires
Sainz, 13e au départ et sixième à l'arrivée, a "exécuté le plan"
Par :
15 juil. 2019 à 13:22

Les bons Grands Prix s’enchaînent pour Carlos Sainz, qui peut repartir de Silverstone heureux d'avoir signé un gros résultat, qu'il est allé chercher depuis la 13e place de la grille de départ.

38 points en sept courses, dont 20 uniquement sur les trois dernières : la moyenne de Carlos Sainz est encourageante et loin d'être étrangère à la bonne forme affichée par McLaren à la lecture du tableau du championnat constructeurs.

Confortablement installé en position de "best of the rest" derrière les pilotes Mercedes, Ferrari et Red Bull au général, c'est aussi dans cette position qu'est arrivé Sainz ce dimanche, à Silverstone. Sixième à l'arrivée, l'Espagnol s'offre en réalité même le luxe de devancer la Ferrari de Sebastian Vettel, victime de son erreur en fin de course alors qu'il tentait de garder le contact avec un Max Verstappen qui venait de le dépasser.

Heureux, Sainz se satisfait du fait d'avoir simplement pu dérouler la stratégie envisagée depuis le début par ses ingénieurs, à partir de ce qui était tout de même une treizième position sur la grille. 

Lire aussi:

"Bonne course depuis le départ", résume-t-il dans un large sourire, au micro de Sky Sports F1. "On a bien géré les premiers tours et on savait que l'on avait un bon rythme et qu'il convenait de bien faire au début puis de gérer les pneus. Nous étions sur les bons pneus : les premiers tours étaient glissants, je n'avais pas d'arrière. Je voulais être le premier en mediums et exécuter un unique arrêt : on savait que ça pouvait aller au bout à partir du 25e tour et c'était le plan. Nous l'avons mis à exécution !"

Par ailleurs, Sainz a pu prendre du plaisir dans le peloton en fin de course, livrant une belle bataille contre Ricciardo, qui en plus d'être un fier "racer", pilote pour l'adversaire direct qu'est l'équipe d'usine Renault.

"Le grand moment, ce sont les derniers tours de fun avec Daniel, car il était un peu plus rapide avec le DRS et je prenais plus de vent que lui devant moi : il me rattrapait vraiment dans les lignes droites, et on était partout sur les vibreurs, à fond et dans tous les sens dans Maggots et Becketts, et les pneus nous ont permis d'être à fond sur les derniers tours, c'était comme en qualifs !", savoure-t-il.

Globalement, la dynamique positive en place chez McLaren donne du baume au cœur. "C'est un très bon feeling : on progresse, la soufflerie apporte des évolutions à chaque course", salue celui qui a vu son contrat pour la saison prochaine confirmé avant le début du week-end. L'ambiance n'y est par pour rien. "Lando [Norris] est un gars super et j'aime piloter avec lui, on est compétitifs mais on s'amuse bien. Il apprend très vite et on est de bonne humeur, c'est contagieux dans l'équipe et nous avançons bien."

Il reste néanmoins du travail. Ce dimanche, McLaren a pris un point de plus à Renault. Le total de 60 unités permet désormais de disposer d'une marge de 21 points.

"On n'est pas encore sortis du milieu de plateau", tempère l'Espagnol, qui ne se laisse pas griser. "Je sais que beaucoup de monde aimerait nous en voir sortir, mais ce n'est pas encore le cas : nous sommes encore avec les Renault. Parfois ils sont plus rapides, et parfois c'est nous. On n'a pas encore l'avantage dans les virages lents. C'était un peu un réveil ici, on sait qu'il faut plus de vitesse dans les virages lents, et l'Allemagne est une combinaison de basse et haute vitesse donc nous verrons où nous nous trouvons par rapport aux Renault là-bas."

 

Article suivant
Hamilton s'est refusé à bloquer Bottas lors de leur duel

Article précédent

Hamilton s'est refusé à bloquer Bottas lors de leur duel

Article suivant

Hülkenberg : "La course a semblé nous échapper"

Hülkenberg : "La course a semblé nous échapper"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Grande-Bretagne
Catégorie Course
Pilotes Carlos Sainz Jr. Boutique
Équipes McLaren Boutique
Auteur Guillaume Navarro