Sainz n'en veut pas au "bad boy" Verstappen

Carlos Sainz affirme qu'il n'y a pas de tensions avec son coéquipier Max Verstappen après l'incident lié aux consignes d'équipe du Grand Prix de Singapour.

Verstappen a refusé de laisser Sainz passer pendant les derniers tours de la course alors que l'équipe le lui a demandé à plusieurs reprises à la radio. Au final, le Néerlandais a fini devant.

Sainz déclare que son approche ne changera pas à l'avenir et qu'il continuera à obéir aux consignes d'équipe : "Tout va bien. Nous en avons discuté et tout est clarifié. Je pense qu'il n'y avait pas de problème, c'était plus l'équipe et Max qui devaient clarifier les choses entre eux. De ce que j'en sais, c'est fait, et tout devrait être normal ici."

"Mon approche ne changera pas. Désormais, j'en sais davantage au sujet de Max. Peut-être qu'il aime un peu plus jouer le rôle du bad boy, et je le savais plus ou moins, mais il l'a démontré cette fois. Mais ça ne changera pas. Je continuerai à leur faire confiance et s'ils demandent quelque chose, je leur ferai confiance."

Il a été demandé à Verstappen de laisser passer Sainz pour que l'Espagnol tente de dépasser la Force India de Sergio Pérez pour la septième place. Si Sainz n'y était pas parvenu, il aurait été attendu de lui qu'il laisse Verstappen reprendre sa place, et l'Ibère affirme qu'il l'aurait fait.

"Il ne me faisait pas confiance pour le laisser passer à la fin de la course," poursuit-il. "Et quand on n'est pas complètement sûr, on ne le fait pas. Mais nous avons eu cette discussion à Monaco et il devrait le savoir. Je l'aurais fait."

L'esprit d'équipe

Sainz estime que pour un meilleur avenir en Formule 1, il se doit de montrer son esprit d'équipe.

"Il faut toujours montrer un peu d'égoïsme si on est vraiment un champion, mais à mon avis, je pense que le mieux que l'on puisse faire est d'écouter l'équipe. J'ai l'esprit d'équipe et je pense l'avoir montré depuis le début."

"À chaque fois que l'équipe m'a demandé de faire quelque chose, je leur ai dit oui. En fin de compte, je dépends de Red Bull et de Toro Rosso, et mon avenir dépend d'eux. Donc si je leur tourne le dos, je sais que ça ne me mènera nulle part."

"Je pense m'être bien comporté, mais quand j'aurai besoin d'être égoïste, je le serai, mais jusqu'à présent, je n'ai jamais eu l'opportunité de le montrer parce que je leur fais confiance et à chaque fois qu'ils ont demandé d'échanger les positions, je l'ai fait."

En effet, Sainz affirme avoir laissé passer Verstappen trois fois cette saison, à la requête de l'écurie.

"En Malaisie, dans le dernier relais, quand Max m'a dépassé, ce n'était pas un dépassement, je l'ai laissé passer. Et tout le monde parlait de ce superbe dépassement. Je l'ai laissé passer. Puis à Monaco, je me suis également écarté. Il y en a un autre dont je ne me rappelle pas maintenant, mais il y en avait bien un autre," conclut le pilote Toro Rosso.

A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP du Japon
Circuit Suzuka
Pilotes Carlos Sainz Jr. , Max Verstappen
Équipes Toro Rosso
Type d'article Actualités
Tags déclaration