Sainz s'offre la meilleure qualif de sa carrière

Pour la première fois de sa carrière en Formule 1, Carlos Sainz s'élancera samedi depuis la première ligne pour le Grand Prix de Russie.

Sainz s'offre la meilleure qualif de sa carrière

Quelques instants en pole position provisoire ce samedi à Sotchi, Carlos Sainz se contente toutefois amplement de la deuxième place qu'il occupera dimanche sur la grille de départ du Grand Prix de Russie. Déjà parce que l'Espagnol signe là le meilleur résultat de sa carrière en qualifications, mais aussi parce qu'il estime qu'il ne pouvait pas faire mieux. Seulement battu par un brillant Lando Norris, le pilote Ferrari se satisfait des choix stratégiques de la Scuderia, qui a assez rapidement chaussé les pneus slicks en fin de Q3 pour lui permettre de disposer de deux tentatives et ainsi de bien faire monter les enveloppes Pirelli en température.

"Franchement, c'était très compliqué depuis le début, une séance de qualifications très difficile, mais en Q2, je pouvais voir qu'il y avait une chance de passer aux slicks", explique Sainz. "Nous avons eu une très bonne stratégie en les choisissant pour deux tours à la fin et en les faisant monter en température, et l'on a pu faire un très gros tour. Malheureusement, j'étais l'un des premiers à couper la ligne, ce qui ne m'a pas permis d'exploiter toutes les conditions de piste, mais ça reste un bon tour, à la limite."

Alors que Ferrari savait Charles Leclerc condamné au fond de grille en raison d'un changement de moteur, les espoirs du jour reposaient sur Sainz et celui-ci n'a pas déçu les troupes de Maranello, bien que composant avec un moteur moins évolué que celui de son coéquipier. Les conditions humides ne sont a priori pas idéales pour la SF21, et en course il faudra par ailleurs gérer le retour des gros bras aux avant-postes.

"Ce week-end il semble que nous soyons un peu plus forts", constate Sainz. "Les moins bonnes conditions pour nous étaient probablement en intermédiaires. Nous avons encore des problèmes à régler, mais sur le sec nous avons été compétitifs. Naturellement, il y a les deux Mercedes et la Red Bull de Pérez qui iront beaucoup plus vite demain, et nous nous attendons à ce qu'ils remontent, mais nous nous battrons."

Si la performance est réjouissante pour Sainz, elle n'est pas vraiment un gage de sérénité pour le début de course demain. L'Espagnol en a conscience, la configuration particulière du tracé de Sotchi, avec une longue pleine charge qui précède le premier freinage, pourrait lui jouer un mauvais tour à l'extinction des feux.

"J'espère pouvoir avoir Lando au départ, ou au moins prendre une bonne aspiration car partir deuxième ici, du côté sale, c'est vraiment pénalisant", redoute-t-il. "Je vais donc devoir faire en sorte de bien réviser ce soir afin de m'assurer de ne pas perdre trop de terrain hors trajectoire sur cette partie sale, puis voir si je peux prendre une aspiration ou, pourquoi pas, le doubler au virage 1."

Lire aussi :

partages
commentaires
Norris a pris "beaucoup de risques" pour signer la pole

Article précédent

Norris a pris "beaucoup de risques" pour signer la pole

Article suivant

Russell n'a "rien à perdre" et vise le podium

Russell n'a "rien à perdre" et vise le podium
Charger les commentaires