Sainz pénalisé sur la grille à Suzuka

Carlos Sainz va subir des pénalités moteur sur la grille du Grand Prix du Japon, après avoir eu recours à de nouveaux composants.

Dès ce vendredi, pour les premiers essais libres à Suzuka, Carlos Sainz dispose de nouveaux composants sur son unité de puissance Renault. Il utilise son sixième MGU-H, son cinquième moteur à combustion interne (ICE) et son cinquième turbo.

Conformément au règlement, le pilote Toro Rosso devrait pour cela écoper d'un total de 20 places de pénalité sur la grille de départ, et s'élancer depuis le fond de la grille dimanche.

Par ailleurs, Kimi Räikkönen a lui aussi reçu de nouveaux éléments moteur sur sa Ferrari, mais en restant dans les limites de l'allocation pour la saison. Après avoir souffert de problèmes de fiabilité à Sepang le week-end dernier, le Finlandais utilise au Japon son quatrième ICE, son quatrième MGU-K, sa quatrième batterie et sa quatrième unité de contrôle électronique. Aucune pénalité n'est infligée pour ces changements.

D'autres pilotes pourraient être sanctionnés au fil du week-end, puisque chez Red Bull Racing, Helmut Marko a fait savoir que Daniel Ricciardo et Max Verstappen pourraient eux aussi monter de nouveaux composants.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP du Japon
Circuit Suzuka
Pilotes Carlos Sainz Jr.
Équipes Toro Rosso
Type d'article Actualités
Tags moteur, pénalité, renault, suzuka