Formule 1
C
Grand Prix de Bahrein
19 mars
-
22 mars
EL1 dans
24 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
EL1 dans
73 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
EL1 dans
86 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
EL1 dans
108 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
129 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
143 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
157 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
EL1 dans
185 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
192 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
206 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
213 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
EL1 dans
241 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
248 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
262 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
276 jours

Sainz était perplexe face à McLaren l'année dernière

partages
commentaires
Sainz était perplexe face à McLaren l'année dernière
Par :
8 mai 2019 à 15:09

Carlos Sainz révèle qu'il était souvent perplexe lorsqu'il devait affronter les pilotes McLaren l'année dernière, en raison d'une différence conséquente de rythme entre le samedi et le dimanche.

En 2018, Sainz était pilote pour Renault et se retrouvait souvent aux prises avec les pilotes McLaren. Depuis, il a rejoint l'équipe britannique en remplacement de Fernando Alonso et peut voir la différence entre l'année dernière et cette année, alors que la MCL34 est plus rapide sur un tour que sa devancière. Cette dernière était surtout performante en rythme de course, ce qui perturbait Sainz, qui devait composer avec des rivaux inattendus en course.

"L'année dernière, lorsque je courais pour Renault, j'étais parfois perplexe face à McLaren, qui était à une demi-seconde en qualifications et soudain, nous faisait souffrir en course. Cette année, les qualifications sont meilleures et l'on a toujours un bon rythme de course" se souvient l'Espagnol.

"Donc je m'attends à ce que le rythme de course soit bon, et maintenant je comprends pourquoi l'année dernière, la voiture était un peu meilleure en course qu'en qualifications. Je l'ai essayée, je sais comment elle se comporte et je sais plus ou moins ce qu'il se passe. J'ai appris quelques petites choses intéressantes."

Lire aussi:

McLaren faisait partie des grandes inconnues des essais hivernaux, avec un rythme difficile à déchiffrer lors des essais hivernaux. Malgré un manque de progrès apparent face à l'année dernière, il s'est avéré que la monoplace britannique avait nettement progressé par rapport à sa devancière. Carlos Sainz reconnaît que l'inquiétude n'a jamais été de mise du côté de Woking.

"Nous connaissions les quantités de carburant que nous embarquions, nous savions quels étaient les modes moteurs que nous utilisions, et en essais nous avons vu que nous étions rapides. J'ai pensé que nous pourrions nous amuser durant les premières courses. Quand je suis allé en Australie, je savais que la voiture pouvait potentiellement être en Q3, potentiellement dans les points."

"J'ai donc fixé mes objectifs avant l'Australie car je savais plus ou moins où nous pourrions être. Grâce à cela, je pense que nous pouvons viser une arrivée dans les points à peu près à chaque course, y compris lors de courses comme la Chine où nous nous sommes mal qualifiés. Cela ne veut pas dire que l'on marquera des points, ni que nous allons atteindre la Q3 à chaque fois. Mais ce sont les objectifs de McLaren actuellement."

Avec Scott Mitchell

 
Article suivant
À Spa, Maldonado a signé sa "2e meilleure performance" en carrière

Article précédent

À Spa, Maldonado a signé sa "2e meilleure performance" en carrière

Article suivant

Le Grand Prix d’Espagne dans le rétroviseur

Le Grand Prix d’Espagne dans le rétroviseur
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Carlos Sainz Jr. Boutique
Équipes McLaren Boutique
Auteur Emmanuel Touzot