Sainz refuse de commenter la rumeur d'un crash en essais

Carlos Sainz a refusé de commenter la rumeur selon laquelle il aurait eu un accident en testant les pneus 18 pouces de Pirelli à Jerez cette semaine, avec Ferrari.

Sainz refuse de commenter la rumeur d'un crash en essais

Après avoir fait sa première apparition au volant d'une Ferrari lors d'essais privés à Fiorano fin janvier, Carlos Sainz vient de participer aux premiers tests de développement Pirelli de l'année. L'Espagnol et son coéquipier Charles Leclerc se sont partagé une Ferrari SF90 de 2019, adaptée pour ces essais, afin que Pirelli collecte des données sur les pneus 18 pouces qui seront utilisés à partir de l'an prochain.

Lire aussi :

Pirelli a annoncé après ces essais que Sainz et Leclerc avaient parcouru plus de 300 tours en trois jours, mais une rumeur voulait que Sainz ait eu un accident. Interrogé à ce sujet lors d'une conférence de presse de présentation de la saison organisée par Ferrari, Sainz est resté évasif : "Évidemment, les essais avec Pirelli sont complètement privés. Donc franchement, c'est difficile pour moi de répondre à des questions qui viennent d'ailleurs (sic). Je ne sais pas ce que nous avons le droit de dire, contractuellement, sur ce qui s'est passé lors des essais. Mais si quelque chose s'est produit dont je ne vais pas vous parler, c'était très mineur."

La Formule 1 va passer des roues 13" aux 18" en 2022, ce qui coïncide avec l'arrivée d'une nouvelle réglementation technique et donc de nouveaux designs de monoplaces. Sainz a évoqué des premiers signes "relativement positifs" à la suite de ces essais mais demeure prudent en raison de la différence entre une voiture 2019 modifiée et une monoplace 2022.

"On commence vraiment à sentir des différences, et il y a vraiment des choses qu'il faut continuer à développer, mais les premiers signes et la première sensation sont relativement positifs", a ajouté le pilote Ferrari. "Il faut attendre de mettre ces pneus sur la voiture de l'an prochain, qui va être un tout autre animal. Mais les premières impressions avec le mulet sont positives."

Leclerc confirme : "Nous avons testé différentes choses, et à vrai dire, il y a du positif qui en est sorti. C'est bien. Je pense qu'il reste pas mal de travail, mais c'est allé dans la bonne direction, et c'est une bonne chose."

partages
commentaires
Photos - L'Alfa Romeo C41 en piste à Barcelone
Article précédent

Photos - L'Alfa Romeo C41 en piste à Barcelone

Article suivant

Haas a refusé de sponsoriser Grosjean en IndyCar, de peur qu'il meure

Haas a refusé de sponsoriser Grosjean en IndyCar, de peur qu'il meure
Charger les commentaires