Pour Sainz, Verstappen ne s'est pas opposé à son arrivée chez Red Bull

partages
commentaires
Pour Sainz, Verstappen ne s'est pas opposé à son arrivée chez Red Bull
Par : Fabien Gaillard
20 nov. 2018 à 10:12

Carlos Sainz estime que Max Verstappen n'a pas pas mis son veto à leur alliance au sein de l'écurie Red Bull en 2019.

Le départ de Daniel Ricciardo a clairement été l'une des surprises du marché des transferts de la F1 mais son remplacement par Pierre Gasly n'était pas non plus acquis. Carlos Sainz, en F1 depuis 2015 et membre à part entière de la filière Red Bull, semblait être le choix le plus logique. Et ce d'autant plus que l'Espagnol était en prêt au sein de l'écurie Renault, destination de l'Australien, et toujours lié contractuellement à la firme autrichienne.

Le vent a cependant rapidement tourné en cours de saison et à l'été, même si Red Bull avait indiqué vouloir prendre le temps de la décision, les bonnes prestations de Gasly couplées à sa bonne relation avec Honda et avec Max Verstappen ont semblé lui donner un avantage, qui s'est matérialisé au moment de l'officialisation de la nouvelle. 

Lire aussi:

La rumeur s'était déjà fait jour une première fois d'un possible veto de la part du Néerlandais à la venue de son ancien équipier chez Toro Rosso, démentie vivement à l'époque par Helmut Marko. Et quand la question lui est à son tour posée, sur le site officiel de la Formule 1, Sainz adopte la même ligne : "Je ne sais pas, mais je dirais non."

"Je ne pense pas que les pilotes aient vraiment un effet sur ça. C'est une question très difficile, vous pouvez lui demander, mais je pense que comme nous nous entendons bien et que nous avons une rivalité, évidemment, je ne pense pas qu'il serait allé voir Helmut [Marko] ou Christian [Horner] et aurait dit : 'Non, je ne veux pas de Carlos'."

"En premier lieu, dès le moment où vous dites ça, vous paraissez faible, si vous alliez voir à un directeur d'équipe et disiez que vous ne voulez pas d'untel comme équipier, vous paraissez déjà faible. En second lieu, je pense qu'il n'a jamais vraiment dit ça."

Pour Sainz, plus globalement et peut-être pour expliquer ce type de rumeurs, il y a une mauvaise appréciation de leur relation : "C'est une des grandes énigmes du paddock. Tout le monde pense que Max et moi nous nous haïssons, et ce n'est absolument pas le cas. Nous nous sommes amusés cette année-là [en 2015], je le promets."

"Nous nous sommes beaucoup amusés en dehors de la piste. Sur le circuit, nous étions extrêmement compétitifs. Nous savions que nous nous battions pour nos carrières, pour notre réputation lors de notre première année, notre saison de rookie. Je m'entends bien mieux avec lui que ce que les gens pensent."

 
Article suivant
La billetterie pour le GP de France 2019 de F1 ouvre aujourd'hui

Article précédent

La billetterie pour le GP de France 2019 de F1 ouvre aujourd'hui

Article suivant

Steiner (Haas) attend "un bon feedback" de la part de Deletraz lors de son test

Steiner (Haas) attend "un bon feedback" de la part de Deletraz lors de son test
Charger les commentaires