Pas de sanction pour Mazepin et Schumacher à Zandvoort

Après l'incident de la fin de Q1 impliquant les deux pilotes Haas et Sebastian Vettel, aucune sanction n'a été prononcée par les commissaires.

L'incident pour lequel les deux pilotes Haas, Mick Schumacher et Nikita Mazepin, ainsi que le pilote Aston Martin, Sebastian Vettel, étaient convoqués a eu lieu en fin de Q1. L'Allemand, arrivant dans la dernière partie du circuit sur un tour lancé, a trouvé sur son chemin beaucoup de voitures : si la plupart ont pu s'écarter, ça n'a pas été le cas des deux Haas qui se trouvaient toutes les deux sur la trajectoire. Quand Mazepin a tenté de se sortir du passage et du sillage de son équipier, il s'est retrouvé sur le chemin de Vettel qui a dû ralentir et abandonner sa tentative.

Lire aussi :

Les commissaires se sont immédiatement saisis de cet incident. Après audience des pilotes, ils ont décidé de n'infliger aucune sanction, en dépit d'une gêne pourtant évidente. Voici comment cette décision a été justifiée : "Il n'y a aucun doute que le tour de la voiture 5 [Vettel] a été compromis, cependant nous notons en particulier le commentaire du pilote de la voiture 5 selon lequel 'il y avait trop de voitures à un seul endroit'."

"Il y avait au moins six voitures à la suite, qui préparaient un tour rapide, et elles étaient toutes à basse vitesse (certaines d'entre elles à moins de 50 km/h) alors que la voiture 5 approchait à 240 km/h."

"Même si la voiture 5 a été gênée, dans ces circonstances il ne s'agissait pas d'une 'gêne inutile' (cf. Article 31.5 [du Règlement Sportif de la F1]). Les pilotes et les représentants des équipes présents étaient d'accord."

partages
commentaires
Verstappen ignorait avoir eu un problème de DRS
Article précédent

Verstappen ignorait avoir eu un problème de DRS

Article suivant

Mercedes prêt à séparer ses stratégies pour battre Verstappen

Mercedes prêt à séparer ses stratégies pour battre Verstappen
Charger les commentaires