Formule 1
12 mars
-
15 mars
Événement terminé
19 mars
-
22 mars
Course dans
18 Heures
:
49 Minutes
:
31 Secondes
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
EL1 dans
82 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
103 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
117 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
131 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
EL1 dans
159 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
166 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
180 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
187 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
222 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
236 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
250 jours

Sauber a annulé l'accord avec Honda... à cause de McLaren

partages
commentaires
Sauber a annulé l'accord avec Honda... à cause de McLaren
Par :
29 août 2017 à 13:30

Frédéric Vasseur, directeur de l'écurie Sauber, révèle avoir annulé l'accord de fourniture d'unités de puissance Honda pour 2018 en raison de doutes sur l'avenir du motoriste japonais avec McLaren.

Pascal Wehrlein, Sauber C36
Stoffel Vandoorne, McLaren
Pascal Wehrlein, Sauber C36
Fernando Alonso, McLaren MCL32
Marcus Ericsson, Sauber C36
Frederic Vasseur, Sauber Team Principal
Pascal Wehrlein, Sauber C36
Marcus Ericsson, Sauber C36
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32
Marcus Ericsson, Sauber C36
Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR12, Felipe Massa, Williams FW40, Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32, Pascal Wehrlein, Sauber C36

Cet avenir s'écrit effectivement en pointillés selon les dernières informations, malgré la contribution de consultants d'Ilmor dont bénéficie Honda, alors que McLaren évalue ses options, notamment auprès de Renault, tandis que les problèmes techniques continuent de se multiplier.

Honda était censé fournir ses moteurs à une deuxième écurie pour 2018, en l'occurrence Sauber, mais cet accord est tombé à l'eau peu après que Frédéric Vasseur a rejoint l'équipe, au mois de juillet. La structure suisse va conserver des unités de puissance Ferrari, et cette décision n'est pas sans lien avec les tensions qui empoisonnent la relation McLaren-Honda.

"Sans tenir compte des problèmes actuels de Honda au niveau de la fiabilité ou de la performance, car je sais qu'ils redresseront la barre tôt ou tard, notre principale inquiétude était de ne pas pouvoir obtenir l'assurance d'une boîte de vitesses", révèle Vasseur sur le site officiel de la F1. "Nous n'avons pas les ressources internes pour construire notre propre boîte de vitesses, donc nous savions devoir trouver un accord avec quelqu'un."

"Avec Honda, cela aurait été McLaren, mais je n'étais pas convaincu que McLaren allait continuer avec Honda. Cela aurait donc créé une situation étrange, nous aurions demandé à McLaren de fournir la boîte de vitesses liée à un moteur Honda alors que McLaren pourrait avoir un autre moteur. Avec ce type de scénario, je n'étais vraiment pas confiant. La réévaluation de l'accord avec Honda a donc été l'un des principaux soucis de Sauber."

Cette décision est l'une des premières prises par Frédéric Vasseur chez Sauber après que le Français a remplacé Monisha Kaltenborn à la tête de l'écurie. Une décision urgente, semble-t-il, en raison d'une phase de conception déjà entamée pour la future Sauber C37.

"Sauber a déjà commencé le design de la voiture 2018 avant que je ne prenne la décision, et c'est pourquoi nous nous sommes dépêchés : pour ne pas jeter de l'argent sur des projets abandonnés", explique Vasseur. "Le design était déjà en cours, puis il y avait la fermeture de l'usine, donc il a fallu prendre la décision d'emblée."

Voué à la dixième place

Malgré les cinq points marqués cette saison, qui représentent un léger progrès par rapport aux deux unités de 2016, Sauber est la lanterne rouge du championnat des constructeurs, et Frédéric Vasseur voit mal comment ses hommes pourraient surpasser McLaren, qui compte déjà 11 points, d'ici la fin de la saison.

"Je suis très honnête : ce serait très difficile de sauter à la neuvième place", reconnaît le Français. "McLaren est actuellement neuvième, et McLaren a deux fois plus d'employés que Sauber, peut-être même encore davantage, donc ils ont la capacité de progresser plus vite que nous. Et ils sont déjà plus rapides que nous."

"Nous pourrions marquer des points occasionnellement, donc je maintiens tout le monde sous pression pour être au rendez-vous quand l'opportunité se présente. Nous allons continuer à travailler très dur, comme si nous nous battions pour le championnat."

Article suivant
Renault craint un Alonso "frustré" en cas de retour en 2018

Article précédent

Renault craint un Alonso "frustré" en cas de retour en 2018

Article suivant

Bottas ne comprend pas sa contre-performance de Spa

Bottas ne comprend pas sa contre-performance de Spa
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes McLaren Boutique , Alfa Romeo
Auteur Lawrence Barretto