Sauber avoue avoir sacrifié Van der Garde mais fera face

L'écurie Sauber est prête à faire face àl'action en justice menée par Giedo van der Garde, qui était troisième pilote l'an passé et affirme être en droit d'être sur la grille à Melbourne la semaine prochaine

L'écurie Sauber est prête à faire face à

l'action en justice menée par Giedo van der Garde

, qui était troisième pilote l'an passé et affirme être en droit d'être sur la grille à Melbourne la semaine prochaine. Le Néerlandais, qui disposait d'un contrat lui permettant d'être titularisé en 2015, a saisi la justice dans l'Etat de Victoria, en Australie, où une audience aura lieu lundi en urgence.

L'objectif du pilote est de démontrer qu'il est en droit de courir le premier Grand Prix de la saison à la place de Felipe Nasr ou Marcus Ericsson, tous deux titularisés cette saison par Sauber. Dirigée par Monisha Kaltenborn, elle-même avocate de formation, l'équipe suisse va défendre ses intérêts.

"Comme cette affaire est actuellement devant les tribunaux, ce serait inapproprié pour moi de faire des commentaires sur des détails spécifiques", a expliqué la Directrice de l'écurie. "Toutefois, nous prendrons toutes les mesures nécessaires pour protéger notre compagnie, cette équipe et ses intérêts."

Dans les colonnes du journal suisse Blick, Kaltenborn ne nie pas le fait d'avoir mis fin au contrat que détenait van der Garde, mais assure que tout a été fait dans les règles de l'art et avec en tête l'objectif de sécuriser l'avenir financier de l'équipe. Les titularisations de Marcus Ericsson et Felipe Nasr sont accompagnées de l'appui de sponsors, dont Banco do Brasil, soutien du pilote brésilien à qui la nouvelle livrée Sauber est dédiée.

"Nous sommes dans un processus en cours avec Giedo van der Garde", insiste Kaltenborn. "Nous avons mis fin à son contrat, mais nous avions une bonne raison; nous avons pris notre décision dans l'intérêt de l'équipe et de ses 330 employés."

Sauber fait partie des équipes indépendantes qui rencontrent des difficultés depuis deux ans maintenant, et sort également d'une saison sportivement délicate, la pire de son histoire avec aucun point inscrit en 2014 et la dixième place du championnat constructeurs.

Lors des nominations de Nasr et Ericsson, Adrian Sutil avait lui aussi fait part de son mécontentement et brandi son contrat pour 2015. Selon les informations d'Auto Motor und Sport, l'Allemand a lui aussi engagé une procédure judiciaire, uniquement en Suisse, afin d'obtenir une compensation financière.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Giedo van der Garde , Adrian Sutil , Marcus Ericsson , Felipe Nasr
Équipes Sauber
Type d'article Actualités