Sauber cherche des sponsors après son bon début de saison

Après une saison 2014 très décevante, conclue à la dixième place du championnat constructeurs sans le moindre point, Sauber connaît une cure de jouvence en ce début de campagne 2015.

En effet, l'écurie suisse est en tête dans la bataille pour le top 5 du classement général face à Force India, Lotus et Toro Rosso, avec déjà vingt-et-un points au compteur.

Ses dirigeants savent qu'il sera difficile de conserver l'avantage : la plupart de ces points ont été marqués lors du Grand Prix d'Australie, où Felipe Nasr et Marcus Ericsson se sont classés respectivement cinquième et huitième. Depuis lors, Sauber a inscrit 7 nouvelles unités contre 16 pour Lotus, 13 pour Toro Rosso et 10 pour Force India.

"Ce que j'adorerais, ce serait que nous restions là où nous sommes, même si je sais que cela va être très difficile," reconnaît Monisha Kaltenborn, directrice d'équipe, dans les colonnes d'Autosport. "Mais nous n'allons pas abandonner, dire que c'était agréable, nous tourner vers l'arrière et défendre."

"Il va y avoir des courses où nous serons plus compétitifs, d'autres moins," poursuit-elle. "Cela dépendra beaucoup de notre budget. Bien sûr, plus nous en avons, plus nous nous développons. Nous avons montré qu'avec du développement, cela se passe plutôt bien, et nous sommes en mesure de progresser."

Discussions en cours avec des sponsors potentiels

Aussi espère-t-on, chez Sauber, trouver de nouveaux investisseurs. En effet, il est difficile de trouver des sponsors sur la C34 : depuis l'an dernier, les sponsors mexicains d'Esteban Gutierrez sont partis. Oerlikon et Emil Frey, groupes suisses, demeurent présents, et Silanna est arrivé en provenance de Caterham.

Surtout, Banco do Brasil est devenu le principal sponsor de l'écurie grâce au recrutement de Felipe Nasr, mais il reste un espace non-négligeable pour de nouveaux partenaires sur la carrosserie de la monoplace bleue. Or, selon Kaltenborn, les performances récentes de l'écurie ont permis d'engager de nombreuses négociations.

"Notre début de saison a aidé," explique-t-elle. "Beaucoup de bonnes discussions sont en cours, mais il faut toujours bien plus que des bons résultats. Nous l'avons vu en 2012. On peut avoir beaucoup plus de gens qui vous appellent et qui vous parlent, mais concrétiser un accord reste très difficile. Espérons que les discussions mèneront à quelque chose et qu'il y aura plus de sponsors sur la voiture lors des prochaines courses."

Espérons qu'il y aura plus de sponsors sur la voiture lors des prochaines courses

Monisha Kaltenborn

Kaltenborn confirme que les bons résultats obtenus depuis le début de l'année ont donné un coup de fouet à la motivation de l'écurie. "Cela a été très dur pour l'équipe ces derniers temps, de nombreuses façons," confirme-t-elle, faisant probablement référence à l'affaire van der Garde, "mais tout le monde est resté concentré et a travaillé très dur."

"Cela n'a pas été facile, mais la motivation est là et je suis très, très heureuse pour l'équipe et pour chacun dans l'équipe ,que nous puissions obtenir les résultats que nous avons. L'équipe sait que nous tirons le meilleur de ce que nous avons, et cela la motive encore plus à se battre," conclut l'Indienne.

A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Sauber
Type d'article Actualités
Tags budget, finances, kaltenborn, sauber