Formule 1
C
Grand Prix de Bahrein
19 mars
-
22 mars
EL1 dans
24 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
EL1 dans
73 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
EL1 dans
86 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
EL1 dans
109 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
129 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
143 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
157 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
EL1 dans
185 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
192 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
206 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
213 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
EL1 dans
242 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
249 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
263 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
276 jours

Sauber va "partir d'une feuille blanche" pour 2018

partages
commentaires
Sauber va "partir d'une feuille blanche" pour 2018
Par :
7 sept. 2017 à 10:18

En grande difficulté depuis la saison 2016 de Formule 1, Sauber F1 Team va repartir d'une page blanche pour sa monoplace 2018 afin de réduire l'écart sur les écuries du milieu de tableau.

Marcus Ericsson, Sauber C36, Pascal Wehrlein, Sauber C36
Marcus Ericsson, Sauber C36
Pascal Wehrlein, Sauber C36
Frederic Vasseur, Team Principal Sauber
Pascal Wehrlein, Sauber C36
Marcus Ericsson, Sauber C36
Pascal Wehrlein, Sauber C36-Ferrari, Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13, Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-17, à trois de front dans la chicane
Arrêt au stand de Marcus Ericsson, Sauber C36
Marcus Ericsson, Sauber C36
Frédéric Vasseur, sur le muret des stands Sauber
Pascal Wehrlein, Sauber C36

Sauber n'a marqué que sept points lors des 37 derniers Grands Prix, soit presque deux saisons complètes, ayant traversé de fortes difficultés financières avant son rachat par Longbow Finances l'an passé. Le développement de la C36 a néanmoins été compromis, et l'écurie suisse a même dû se contenter d'une unité de puissance Ferrari 2016 pour la campagne en cours.

"Toute l’équipe savait parfaitement que 2017 allait être compliqué", commente le directeur d'équipe Frédéric Vasseur au micro de Canal+. "Le projet châssis a commencé très, très tard, on est partis avec le moteur de l’année d’avant. Maintenant, c’est sûr que c’est dur de garder la motivation et de se battre parce que le job à faire est le même, qu’on soit derniers ou premiers."

"Mais en même temps il y a un peu la lumière au bout du tunnel. On sait que l’année prochaine on aura un bon partenariat moteur avec Ferrari, on a travaillé très tôt sur la voiture de 2018. Il faut garder tout le monde sous pression pour continuer à progresser, même si ce n’est pas forcément visible, mais je pense que dans l’exploitation on continue à progresser. C’est la meilleure façon de se préparer pour l’année prochaine."

Une toute nouvelle monoplace

Lorsqu'il a remplacé Monisha Kaltenborn à la tête de l'écurie Sauber il y a deux mois, Frédéric Vasseur s'est en effet empressé d'annuler l'accord moteur avec Honda pour s'assurer des unités de puissance Ferrari contemporaines en 2018. Quant à la C37, elle n'aura que peu de points communs avec sa devancière, alors que l'équipe helvétique pourrait collaborer étroitement avec la Scuderia.

"C'est une voiture complètement nouvelle", révèle Vasseur. "Elle est déjà en soufflerie et je pense que nous faisons du bon travail. Nous sommes encore en train de discuter des paramètres de la collaboration avec Ferrari, mais nous garderons probablement moins de 20% des pièces."

"La voiture actuelle, c'est 2016, donc essayer de la garder pour 2018... Nous devons partir d'une feuille blanche. C'est aussi pour ça que la voiture est en soufflerie depuis longtemps. Elle sera complètement différente dans son ensemble."

La Sauber C37 sera la première conçue sous la houlette du directeur technique Jörg Zander, qui a rejoint l'écurie en novembre dernier. Fixer un objectif pour la saison 2018 n'est en tout cas pas encore possible.

"C'est toujours difficile d'avoir un objectif, car cela dépendra des gars qui nous entourent sur la grille", reconnaît Vasseur. "Ce sera difficile de revenir dans le milieu de tableau. La réglementation ne va pas énormément changer pour l'an prochain. Toutes les autres équipes pourront conserver de bien meilleures pièces."

"Pour moi, le plus grand défi sera d'accroître la taille de la compagnie, pour améliorer les performances de chaque département. Si nous y parvenons, nous progresserons sur la grille. Le groupe devant nous est très serré. Je veux revenir dans la bataille. Je veux revenir à chaque Grand Prix, être capable d'être dans le groupe devant nous."

Article suivant
Ricciardo juge improbable de rejoindre Ferrari en 2019

Article précédent

Ricciardo juge improbable de rejoindre Ferrari en 2019

Article suivant

Renault dévoile son plan d'action pour la fiabilité

Renault dévoile son plan d'action pour la fiabilité
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Alfa Romeo
Auteur Lawrence Barretto