Sauber - Même sans les points du Brésil, 2017 était assuré

partages
commentaires
Sauber - Même sans les points du Brésil, 2017 était assuré
Pablo Elizalde
Par : Pablo Elizalde
Traduit par: Fabien Gaillard
18 nov. 2016 à 16:30

Le responsable de l'ingénierie en piste de Sauber, Xevi Pujolar, a déclaré que l'équipe suisse n'aurait pas eu de difficultés financières la saison prochaine même sans les points inscrits par Felipe Nasr au Grand Prix du Brésil.

Felipe Nasr, Sauber C35
Felipe Nasr, Sauber C35, célèbre sa neuvième place à la fin de la course
Felipe Nasr, Sauber C35 et Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12
Felipe Nasr, Sauber C35 et Nico Hulkenberg, Sahara Force India F1 VJM09
Nico Hulkenberg, Sahara Force India F1 VJM09 et Felipe Nasr, Sauber C35
Felipe Nasr, Sauber C35
Felipe Nasr, Sauber C35
Felipe Nasr, Sauber C35
Felipe Nasr, Sauber C35

Nasr a donné à Sauber ses premiers points de l'année en terminant neuvième de la course disputée à Interlagos dimanche. Les deux points ont fait que la structure de Hinwil est passée devant Manor au championnat constructeurs avec une course restante.

Finir à la 10e place du classement serait un grand boost financier pour Sauber, qui s'assurerait d'un bonus de plusieurs millions de dollars après une année marquée par des difficultés financières. Mais avec le rachat par les nouveaux propriétaires de l'équipe plus tôt en 2016, Pujolar insiste sur le fait que l'avenir de l'écurie était déjà assuré.

"Avec ou sans les points, ça aurait été OK pour l'équipe l'année prochaine. Évidemment, c'est un extra, donc je pense que Monisha [Kaltenborn, la directrice de Sauber] doit être très heureuse."

Pujolar, qui a rejoint Sauber en août, estime qu'il y a bien plus à venir de la part de l'équipe maintenant que ses finances sont saines. "Il y a des développements sur la voiture et sur la manière dont nous fonctionnons. Nous avons essayé de changer des choses sur la base de notre expérience dans d'autres équipes. Je pense qu'il y a toujours bien plus à attendre."

"C'est bien de voir que nous faisons déjà des progrès, mais il y a beaucoup de choses qui nécessitent du temps pour tout mettre en place. 2017 doit être un grand pas en avant pour nous et je pense que nous pouvons le faire."

L'ingénieur espagnol admet que la course brésilienne était une épreuve tendue pour l'écurie étant données les conditions climatiques et le fait que l'équipier de Nasr, Marcus Ericsson, s'était accidenté tôt.

"La course était assez stressante et il était difficile de juger entre les conditions extrêmes et les conditions intermédiaires et ce que nous devions faire. Dès le début de la course, à un moment, quand nous pouvions voir que les inters allaient plus vite, il était assez difficile de savoir quoi faire."

"Quand nous avons perdu une voiture, c'était encore plus dur pour nous de lutter, surtout que nous ne nous concentrions juste sur Manor. Nous ne pouvions pas nous permettre une autre erreur, sinon c'était terminé."

"Les 10-15 tours ont été assez difficiles, parce que vous pouviez voir des gens comme Alonso arriver plus vite, mais avec Ocon et Kvyat qui faisaient un peu barrière, cela nous a aidé."

Avec Jonathan Noble

Prochain article Formule 1
King à la place d'Ocon lors des EL1 à Abu Dhabi

Previous article

King à la place d'Ocon lors des EL1 à Abu Dhabi

Next article

Horner - Pirelli a "une marge de progression" avec les pneus pluie 2017

Horner - Pirelli a "une marge de progression" avec les pneus pluie 2017

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Felipe Nasr
Équipes Sauber
Auteur Pablo Elizalde
Type d'article Actualités