Sauber retrouve les sommets pour la première fois depuis Jerez

Marcus Eriksson a surpris beaucoup d'observateurs en claquant le deuxième meilleur chrono à l'occasion de cette première journée de reprise à Barcelone

Marcus Eriksson a surpris beaucoup d'observateurs en claquant le deuxième meilleur chrono à l'occasion de cette première journée de reprise à Barcelone. Le pilote suédois a été le plus assidu en piste avec 122 tours couverts.

Eriksson a par ailleurs fait montre d'une régularité exemplaire : "J'ai vraiment confiance à bord de cette voiture", explique le pilote Sauber, "Ça m'aide à me concentrer et à faire des temps réguliers".

L'équipe Sauber a connu une journée très productive, réservant sa matinée aux procédures de départ, avant de s'attaquer à une simulation de course dans l'après-midi. "La météo n'était pas terrible ce matin, avec de la pluie", poursuit Eriksson, "Du coup nous avons décidé de nous concentrer sur les départs arrêtés, avant de se jeter sur les choses sérieuses en seconde partie de journée".

Une simulation de course durant laquelle le pilote Sauber a pu comparer le comportement de la nouvelle gamme Pirelli, en chaussant successivement les pneus pneus medium puis hard. Le Suédois s'est même permis le luxe d'attaquer dans un dernier relais plein de panache en montant les super-soft.

"J'ai surtout essayé de grignoter du temps dans le deuxième secteur. J'ai notamment freiné plus tard à l'approche du virage 10", détaille-t-il, "Je suis cependant resté prudent dans le dernier partiel, le plus sinueux du circuit, car on peut facilement perdre l'arrière, a fortiori avec les températures relativement froides en cette période de l'année".

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Sauber
Type d'article Actualités