Sauber s'oppose à l'utilisation de moteurs vieux d'un an

partages
commentaires
Sauber s'oppose à l'utilisation de moteurs vieux d'un an
Jonathan Noble
Par : Jonathan Noble
18 sept. 2015 à 15:56

Monisha Kaltenborn, directrice de Sauber, s’oppose à l’ouverture de la réglementation qui permettrait aux équipes d’utiliser des unités de puissance de la saison précédente. 

Monisha Kaltenborn avec Robert Fernley
Felipe Nasr, Sauber C34, Marcus Ericsson, Sauber C34 et Jenson Button, McLaren MP4-30 au départ de la course
Monisha Kaltenborn, Sauber Team Principal
Monisha Kaltenborn, Team Principal Sauber avec Peter Sauber, Directeur du Conseil d'Administration Sauber
Felipe Nasr, Sauber C34
Sauber

Parmi les discussions visant à réduire les coûts, une des idées évoquées est de donner le choix aux équipes de rouler avec des anciennes spécifications moteur, à un prix réduit. Mais Kaltenborn craint qu’une telle décision n’ouvre la porte à une F1 à deux vitesses et que cela constitue un premier pas vers un principe de voitures clientes. 

"Je ne crois pas que l’on devrait avoir une option comme celle-ci", a-t-elle expliqué. "Nous essayons de rassembler tout le monde, pas de créer un environnement où il y a des voitures A et des voitures B."

"Bien sûr, si une équipe a beaucoup de mal ils prendront ce chemin, car non ne peut pas dire "Je préfère baisser le rideau plutôt que prendre cette voie". Si une équipe doit le faire pour une année, pourquoi pas? Mais en faussant la concurrence et en créant une compétition dans la compétition, ce n’est pas l’idéal."

"Je pense que cela pourrait créer un précédent pour d’autres choses, car si l’on commence avec une chose cela peut s’étendre ensuite à d’autres domaines. Et cela peut mener à des voitures clientes au final."

Un coût plafonné pour les moteurs? 

En revanche, Kaltenborn milite pour qu’une limite de prix soit fixée pour les unités de puissance. La FIA a souhaité mettre un tel procédé en place, mais il est très compliqué de forcer des motoristes comme Mercedes et Ferrari à réduire leurs revenus. 

"Nous disons depuis longtemps que nous avons atteint un point que nous n’aurions jamais dû atteindre avec ces moteurs", insiste Kaltenborn. "Auparavant nous avons essayé de réduire les coûts, et puis cela les a relevés de nouveau. Donc quelque chose comme ça [un plafonnement] irait assurément dans la bonne direction."

"Je suis une personne optimiste, mais cela doit passer en commission et nous avons eu un certain nombre de surprises là-bas. C’est encourageant ce qui se passe, mais il faut encore voir si ce sera intégré ou pas."

Prochain article Formule 1
5 choses à savoir sur le Grand Prix de Singapour

Previous article

5 choses à savoir sur le Grand Prix de Singapour

Next article

Massa "pas satisfait à 100%" par ses qualifications

Massa "pas satisfait à 100%" par ses qualifications
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Sauber
Auteur Jonathan Noble
Type d'article Actualités