Schumacher auteur d'un crash à près de 500'000 $

Bien qu'il se soit produit à faible vitesse, l'accident de Mick Schumacher à la fin de la troisième séance d'essais libres du Grand Prix de Monaco va coûter très cher à son équipe.

Schumacher auteur d'un crash à près de 500'000 $

Troisième séance d'essais libres du Grand Prix de Monaco de Formule 1. Il ne reste que quelques minutes de roulage avant le début très attendu des qualifications quand, soudain, les drapeaux jaunes s'agitent à la hauteur du troisième virage. Les caméras se braquent alors sur une Haas VF-21 en piteux état, celle de Mick Schumacher.

Pour la deuxième fois du week-end, le fils du septuple Champion du monde a perdu le contrôle de sa monoplace dans le premier secteur et est venu frapper le rail. Cependant, ce nouveau choc a provoqué les dégâts les plus importants, l'empêchant même de participer à la séance qualificative, deux heures plus tard. Günther Steiner, directeur d'équipe, a fait la liste des prochaines courses de Haas : "Aileron avant, aileron arrière, toute la suspension sur le côté gauche, ponton", a-t-il énuméré, avant d'ajouter que le châssis était "intact".

"C'est toujours décevant, vous savez, parce que la chose la plus importante ici [à Monaco], ce sont les qualifications", regrettait-il. "C'est tellement différent ici : le circuit est court et il y a beaucoup de trafic. C'est une question de confiance et [Schumacher] en a manqué, ce qui n'est jamais bon."

Le nombre de pièces de rechange n'inquiète pas l'écurie américaine mais plutôt le devis des réparations. D'après Steiner, la facture va être salée. "Je n'ai pas fait le calcul exact, mais... [c'est] entre 300'000 et 500'000 [dollars]", a déploré l'Italien. "Tout le monde est sans voix. Mais c'est le prix de ces voitures. J'ai toujours dit, l'aileron avant seul coûte 150'000, donc..."

Lire aussi :

Seul représentant de l'équipe en qualifications, Nikita Mazepin n'a pas pu faire mieux que le dix-neuvième et dernier chrono de la séance, ce qui est synonyme d'une dernière ligne 100% Haas. Avec Mazepin et Schumacher bons derniers sur un circuit qui n'a pas l'habitude d'organiser un festival de dépassements, il ne reste plus qu'à confectionner la meilleure stratégie possible et espérer plusieurs interventions du Safety Car et de la météo.

"Je pense que les stratégies funky ne fonctionnent qu'en cas de Safety Car", a assuré Steiner. "Il n'y a rien que nous puissions faire avec les pneus à notre disposition. La seule chose à faire est de prendre des risques si le Safety Car sort. Nous devons donc disposer de toutes les options si quelque chose comme cela se produit ou si la pluie se met à tomber. Le ciel est encore couvert et il a plu la nuit dernière. Avec un peu de chance, quelque chose se passera et nous pourrons en tirer parti, mais ce sera dû au hasard et non à notre talent."

partages
commentaires
Verstappen sent que le drapeau rouge l'a privé de la pole
Article précédent

Verstappen sent que le drapeau rouge l'a privé de la pole

Article suivant

Pas de "dégât sérieux" sur la boîte de Charles Leclerc

Pas de "dégât sérieux" sur la boîte de Charles Leclerc
Charger les commentaires