Schumacher et Giovinazzi pilotes de réserve Ferrari en 2022

La Scuderia Ferrari disposera de deux pilotes de réserve pour la saison 2022. Mick Schumacher sera nommé remplaçant sur 11 Grands Prix, le rôle lors des 12 épreuves restantes ayant été attribué à Antonio Giovinazzi.

Schumacher et Giovinazzi pilotes de réserve Ferrari en 2022

En 2021, Mick Schumacher est devenu le dernier membre de la Ferrari Driver Academy, le programme jeunes pilotes du Cheval Cabré, à rejoindre la Formule 1, suivant les traces de Jules Bianchi, Lance Stroll ou encore Charles Leclerc. Et même si le fils du septuple Champion du monde continuera de rouler pour Haas en 2022, il occupera également le poste de pilote de réserve de la Scuderia pendant 11 Grands Prix.

Par conséquent, en cas d'indisponibilité des pilotes titulaires Charles Leclerc et Carlos Sainz l'an prochain, Schumacher troquera sa combinaison blanche pour un costume rouge. "Ce sera sa deuxième saison l'an prochain, il est pilote Ferrari, il vient de l'académie Ferrari. Je suis très content qu'il puisse faire partie de l'équipe comme pilote de réserve dès que ce sera nécessaire – mais espérons que ça ne le sera pas", a commenté Mattia Binotto, directeur d'équipe.

Le calendrier 2022 de la F1 compte au total 23 épreuves. Ainsi, pour les 12 autres manches, le rôle sera attribué à Antonio Giovinazzi. L'Italien devra également assurer d'autres responsabilités en Formule E, puisqu'il participera à la campagne 2021-22 après avoir été remplacé par Guanyu Zhou chez Alfa Romeo. Binotto a également confirmé que Giovinazzi serait rendu disponible pour les équipes clientes du Cheval Cabré, Alfa Romeo et Haas, si les services d'un pilote de réserve étaient requis.

 

La première saison de Schumacher en catégorie reine fut difficile, le rookie allemand n'inscrivant aucun point au volant d'une Haas VF-21 peu compétitive. Cependant, sa progression tout au long de l'année a impressionné Binotto.

"La raison pour laquelle la Ferrari Driver Academy existe est d'identifier qui peut être le pilote Ferrari de l'avenir, et si quelqu'un est performant, il peut sans doute avoir des opportunités", a-t-il ajouté. "Je pense que Mick a été performant au fil de cette saison. Il s'est amélioré, pas seulement en termes de régularité mais aussi de rapidité. Si l'on regarde les dernières courses, il était bien plus proche des voitures de devant, tandis que Haas n'a pas développé la monoplace du tout. Le fait qu'il était plus proche prouve qu'il est devenu bien plus rapide."

Et selon Binotto, il est important qu'au moins un de ses pilotes de réserve connaisse le comportement des monoplaces répondant à la nouvelle réglementation technique : "Ces voitures seront vraiment très différentes des actuelles au niveau du style de pilotage, et je pense qu'il sera important d'avoir un pilote qui connaît ces voitures comme pilote de réserve. Je peux encore compter sur Antonio car il est un bon pilote, il a prouvé être un bon pilote. Antonio aura un programme complet sur le simulateur pour se mettre à niveau quant au style de pilotage 2022."

Avec Benjamin Vinel

Lire aussi :

partages
commentaires
Bilan 2021 - Lando Norris, symbole de l'essor de McLaren
Article précédent

Bilan 2021 - Lando Norris, symbole de l'essor de McLaren

Article suivant

Les compensations après le GP de Belgique font grincer des dents

Les compensations après le GP de Belgique font grincer des dents
Charger les commentaires