Formule 1
02 avr.
-
05 avr.
Événement terminé
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
114 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
121 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
170 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
184 jours

Schumacher avait réclamé l'arrivée de Vettel chez Ferrari

partages
commentaires
Schumacher avait réclamé l'arrivée de Vettel chez Ferrari
Par :
8 avr. 2020 à 16:48

Président de Ferrari de 1991 à 2014, Luca di Montezemolo révèle que Michael Schumacher avait demandé à la Scuderia de recruter un jeune Sebastian Vettel à la fin des années 2000.

Surnommé Baby Schumi au début de sa carrière, Sebastian Vettel avait créé la sensation d'emblée grâce à des performances remarquées, notamment son triomphe au Grand Prix d'Italie 2008 au volant d'une Toro Rosso – succès qui avait fait de lui le plus jeune vainqueur de l'Histoire à l'âge de 21 ans. Le jeune Allemand n'a jamais caché que le septuple Champion du monde était son idole, et l'estime était réciproque entre les deux hommes.

Lire aussi :

À tel point que Michael Schumacher a vivement conseillé à Ferrari d'engager son protégé. La Scuderia, qui avait alors pour pilotes Kimi Räikkönen et Felipe Massa – et qui n'a jamais eu pour habitude de recruter des jeunes loups, Charles Leclerc étant l'exception qui confirme la règle – n'était pas convaincue ; elle a finalement recruté Fernando Alonso pour la saison 2010.

"Schumacher avait tenté par tous les moyens de nous convaincre d'engager Vettel chez Ferrari avant son passage de Toro Rosso à Red Bull [en 2009], mais à cette période nous le trouvions encore immature et nous lui avions préféré Alonso", a révélé Luca di Montezemolo à Sky Italia. "Fernando, si l'on met de côté certains aspects de son caractère, a remporté de grandes victoires avec nous et il a par deux fois perdu le titre à la dernière course [en 2010 et en 2012, ndlr]."

Vettel a finalement marché sur les traces de son héros quelques années plus tard, rejoignant Ferrari en 2015, non sans avoir remporté quatre titres mondiaux avec Red Bull de 2010 à 2013. Mais contrairement à Schumacher, il n'est pas parvenu à remettre le Cheval Cabré sur le chemin du succès, du moins en ce qui concerne le championnat. Lewis Hamilton et Mercedes se dressent implacablement en travers de leur chemin, la marque à l'étoile demeurant invaincue depuis le début de l'ère hybride en 2014.

Avec Léna Buffa

Article suivant
Ferrari : "D'ici fin mai nous aurons une vision plus claire"

Article précédent

Ferrari : "D'ici fin mai nous aurons une vision plus claire"

Article suivant

Accord moteur avec Ferrari : La FIA ne peut pas "donner les détails"

Accord moteur avec Ferrari : La FIA ne peut pas "donner les détails"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Benjamin Vinel