Seconde réclamation rejetée, Verstappen conserve son titre

Toutes les réclamations portées par Mercedes ont été rejetées par les commissaires à Abu Dhabi. Max Verstappen conserve son titre de Champion du monde acquis en s'imposant à Yas Marina.

Seconde réclamation rejetée, Verstappen conserve son titre

Si les commissaires sportifs du Grand Prix d'Abu Dhabi avaient rendu une première décision, la seconde était très attendue. Après la victoire de Max Verstappen devant Lewis Hamilton, assurant au pilote Red Bull le titre mondial, Mercedes a porté deux réclamations. La première, rejetée par les commissaires, incriminait le comportement du Néerlandais au virage 12 avant la relance de la course pour un dernier tour. La deuxième, beaucoup plus complexe, était portée contre le résultat de l'épreuve. Dans les deux cas il s'agissait d'événements survenus en fin de course, après la neutralisation par la voiture de sécurité, consécutive à l'accident de Nicholas Latifi.

Cette deuxième réclamation de Mercedes s'appuyait sur l'article 48.12 du Règlement Sportif de la Formule 1, qui décrit deux procédures qui n'ont pas été suivies telles qu'elles sont formulées. En effet, la direction de course a autorisé uniquement les monoplaces placées entre Hamilton et Verstappen à se dédoubler, avant de relancer la course dans le même tour.

L'article en question énonce précisément : "Si le directeur de course considère que cela peut être fait en sécurité, et que le message 'Les voitures à un tour peuvent désormais dépasser' a été envoyé à tous les Concurrents via le système de messagerie officiel, toute voiture qui est à un ou plusieurs tours du leader doit doubler les voitures se trouvant dans le tour de tête et la voiture de sécurité. [...] À moins que le directeur de course ne considère que la présence de la voiture de sécurité demeure nécessaire, une fois que la dernière voiture à un ou plusieurs tours a doublé le leader, la voiture de sécurité rentre au stand à la fin du tour suivant."

Les représentants des deux écuries ont été entendus par les commissaires à plusieurs reprises. Mercedes s'est présenté aux audiences en présence d'un avocat, Paul Harris, ce qui a fortement déplu à Red Bull Racing"Nous sommes une écurie de course", a indiqué un porte-parole de Red Bull. "Nous ne sommes pas venus ici avec un grand avocat. Nous ne sommes pas venus ici en étant prêts à porter réclamation."

Après plusieurs heures passées à étudier ce cas de figure, les commissaires sportifs ont décidé de rejeter la réclamation de Mercedes, confirmant ainsi le résultat du Grand Prix et du Championnat du monde. Mercedes a notifié son intention de faire appel

Les commissaires ont justifié leur décision de la manière suivante : "L'Article 15.3 autorise le directeur de course à contrôler l'utilisation de la voiture de sécurité, ce qui comprend son déploiement et son retrait. Bien que l'Article 48.12 n'ait pas été appliqué dans sa totalité, concernant le retour de la voiture de sécurité dans les stands à la fin du tour suivant, l'Article 48.13 le remplace et, une fois que le message 'Safety Car rentre ce tour' est affiché, il est obligatoire de retirer la voiture de sécurité à la fin de ce tour. Au sujet de la demande de Mercedes pour que les commissaires modifient le classement pour se baser sur les positions à la fin de l'avant-dernier tour, il s'agit d'une mesure qui, selon les commissaires, raccourcit la course rétrospectivement, ce qui n'est donc pas approprié. En conséquence, la réclamation est rejetée."

"Nous sommes très déçus d'avoir dû en passer par là, mais ça a été une année incroyable, nous sommes très, très fiers de Max et incroyablement fiers de toute l'équipe, et il est Champion du monde, le Champion du monde méritant. Personne ne peut lui enlever ça", a réagi Christian Horner au micro de Sky Sports.

Lire aussi :

partages
commentaires
La première réclamation de Mercedes rejetée
Article précédent

La première réclamation de Mercedes rejetée

Article suivant

Mercedes a l'intention de faire appel

Mercedes a l'intention de faire appel
Charger les commentaires