Des secrets ont-ils été révélés avec le teaser de la McLaren MCL36 ?

En publiant une photo du châssis MCL36 sur Instagram, McLaren a été la première écurie de la grille à donner un aperçu de sa prochaine monoplace.

Des secrets ont-ils été révélés avec le teaser de la McLaren MCL36 ?

Bien sûr, l'angle de la photo a été soigneusement choisi pour ne donner que très peu d'indices sur la nouvelle F1, la première répondant aux nouvelles règles du championnat. Toutefois, certains détails méritent d'être notés. Le plus frappant concerne la forme de l'arceau et de la boîte à air, qui sont identiques à celles de l'an passé. Les deux piliers restent au centre de l'ensemble, alors que le périmètre de l'entrée d'air est légèrement rétréci au sommet.

Nous constatons également que la forme et la position des pontons sont modifiées. L'entrée semble être remplacée par une solution plus conventionnelle, avec une position basse. Cette décision est sans nul doute largement motivée par le nouveau Règlement Technique, les critères concernant les dimensions de la carrosserie et surtout la position des barres de protection contre les chocs latéraux (SIPS) ayant été revus.

Le ponton de la Ferrari SF70H de 2017

Le ponton de la Ferrari SF70H de 2017

Par conséquent, il est bien plus difficile d'avoir une entrée d'air relevée, un design introduit par Ferrari en 2017 et adopté par l'ensemble de la grille l'an dernier. Il y a fort à parier que son efficacité aérodynamique est réduite compte tenu des changements sur les structures d'écoulement d'air provoqués par les modifications de l'avant des monoplaces.

Au premier plan de la photo publiée par McLaren, nous pouvons voir que le châssis est non seulement incliné vers le bas, mais qu'il semble également s'affiner vers l'avant, tout comme la MCL35M de 2021. Cela suggère que l'écurie britannique cherche à conserver son nez fin, un élément devant toutefois être ajusté pour répondre aux nouvelles contraintes réglementaires concernant la hauteur maximale du museau et son interaction avec les éléments de l'aileron avant.

L'avant de la McLaren MCL35M en détail

L'avant de la McLaren MCL35M en détail

Notons aussi qu'il est possible que les équipes utilisent à nouveau une suspension avant à tirants, et ce en raison de plusieurs facteurs. Cela est notamment dû à la nouvelle géométrie de la suspension, les extensions utilisées ces dernières saisons étant désormais interdites. Cela a donc une incidence sur la position des bras de suspension et, par conséquent, sur la trajectoire des flux d'air vers l'entrée des pontons, probablement positionnée plus bas. De plus, les charges subies par la suspension sont modifiées par l'introduction des roues 18 pouces.

Une disposition à tirants procure également un petit avantage sur le centre de gravité puisque plus de poids peut être placé en un point plus bas du châssis. McLaren avait roulé avec une suspension avant à tirants en 2013 en s'inspirant du design de la Ferrari F2012 de la saison précédente. Et tandis que le Cheval Cabré a poursuivi dans cette voie jusqu'en 2015, McLaren n'a pas obtenu satisfaction avec ce design et est revenu à une suspension à poussoirs dès 2014. Il sera intéressant de voir si l'une ou l'autre équipe s'aventurera à nouveau sur ce terrain cette année.

Mercedes W12 bracket detail, banned in 2022

Mercedes W12 bracket detail, banned in 2022

Photo by: Giorgio Piola

Ferrari F2012 pull rod front suspension vs Red Bull RB8 push rod front suspension

Ferrari F2012 pull rod front suspension vs Red Bull RB8 push rod front suspension

Photo by: Giorgio Piola

Lire aussi :
partages
commentaires
Steiner ne comprend pas que Haas ait réduit l'écart fin 2021
Article précédent

Steiner ne comprend pas que Haas ait réduit l'écart fin 2021

Article suivant

Mazepin "prêt à 100%" à se battre en milieu de tableau

Mazepin "prêt à 100%" à se battre en milieu de tableau
Charger les commentaires