Formule 1
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
EL1 dans
23 Heures
:
10 Minutes
:
11 Secondes
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
14 jours

Seidl veut autocritique et remise en question chez McLaren

partages
commentaires
Seidl veut autocritique et remise en question chez McLaren
Par :
9 mai 2019 à 16:25

Alors qu'il va diriger l'écurie de Woking pour la première fois ce week-end, à Barcelone, Andreas Seidl insiste sur les valeurs qu'il veut mettre en avant pour ramener McLaren sur la voie du succès.

Recruté avant le début de la saison mais contraint d'observer une période d'inactivité pour de logiques raisons contractuelles, Andreas Seidl peut enfin diriger l'écurie McLaren depuis le début de ce mois de mai. Ce week-end, à Barcelone, l'Allemand fait sa première apparition avec l'équipe de Woking sur un Grand Prix. Chargé d'être de ceux qui doivent incarner le renouveau de McLaren, celui qui a mené au succès le programme LMP1 de Porsche en Endurance des dernières années dépeint la vision en laquelle il croit pour permettre à l'écurie britannique de retrouver à terme les avant-postes.

Lire aussi:

"Le succès en sport automobile est toujours un gros effort collectif", rappelle Andreas Seidl. "Il faut avoir une organisation efficace en place, avec les bons talents aux bons postes. Les gens ont besoin de se sentir valorisés, et d'être conscients de l'importance de leur rôle spécifique pour le succès global de l'équipe. C'est important de donner à l'équipe une vision et un objectif clairs. On fait face aux meilleurs dans ce sport. Il faut créer un état d'esprit et une mentalité au sein de l'équipe qui font avancer tout le monde jour après jour. Cela veut dire être autocritique, se remettre en question chaque jour, être ouvert au changement, s'efforcer de progresser en permanence, accepter les risques et les défaillances, apprendre de ses erreurs et respecter ses concurrents."

Des bases saines mais un retard encore important

Andreas Seidl, Team Principal

Après la traversée du désert aux côtés de Honda puis le flop de la saison dernière malgré le passage au moteur Renault, McLaren semble enfin retrouver son souffle en ce début de championnat 2019. Néanmoins, la route s'annonce longue et les premières places sont loin d'être à l'ordre du jour. À court terme, Andreas Seidl ne se fait aucune illusion.

"C'est très encourageant de voir le pas en avant qu'a fait l'équipe pendant l'hiver", souligne-t-il. "Les changements que Zak [Brown] a initiés l'an dernier avec le retour de Pat Fry, la promotion d'Andrea Stella, l'arrivée de Gil de Ferran et James Key, les signatures de Carlos [Sainz] et Lando [Norris], paient déjà. Les fondamentaux ont été mis en place pour aller de l'avant. Il y a beaucoup d'énergie positive et une dynamique au sein de l'équipe actuellement. En même temps, l'écart avec les écuries de pointe est grand et il y a encore beaucoup de travail devant nous."

De retour dans le paddock F1, Andreas Seidl retrouve un environnement qu'il n'avait plus connu depuis une dizaine d'années, lorsqu'il œuvrait avec BMW Sauber. S'il lui faut découvrir certains aspects, le nouveau directeur de McLaren estime que tout n'a pas changé pour autant.

"Le règlement a évolué, les voitures sont encore plus complexes, les équipes plus grandes, tout comme les budgets", fait-il remarquer. "Mais je pense que globalement, les bases n'ont pas changé. Chaque catégorie a ses propres règles et individualités, mais au final les principes pour réussir sont toujours les mêmes. C'est difficile de comparer la Formule 1 à l'Endurance en raison de la nature des courses, de leur nombre et des évolutions que l'on est autorisé à apporter."

Lando Norris, McLaren MCL34
Article suivant
Photos - Jeudi à Barcelone

Article précédent

Photos - Jeudi à Barcelone

Article suivant

Le "respect" entre Hamilton et Bottas protège Mercedes du passé

Le "respect" entre Hamilton et Bottas protège Mercedes du passé
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes McLaren Boutique
Auteur Basile Davoine