Séisme au Népal - Jean Todt et la FIA prêts à venir en aide

De retour en Europe, Jean Todt est revenu sur la terrible catastrophe survenue le week-end dernier au Népal, où un tremblement de terre meurtrier sans précédent a fait des milliers de victimes. Le bilan ne cesse de s'alourdir et n'est encore que très provisoire.

La FIA était présente à Katmandou quand le séisme a eu lieu, puisque s'y tenait le premier Congrès pour promouvoir le sport automobile en Asie-Pacifique.

"Tout bougeait autour de nous. On est restés à plat ventre pendant un temps qui m'a paru être une éternité", raconte le Président de la FIA dans un entretien accordé au magazine Le Point. "On n'a pas mesuré immédiatement l'ampleur des dégâts, car autour de nous les bâtiments ont eu l'air de résister. Pendant plusieurs heures, nous sommes restés sur place dans une zone peu construite."

La délégation de la FIA, composée d'une quarantaine de membres, était dispersée lorsque le drame est arrivé et Todt s'est empressé de prendre des nouvelles de tous les membres conviés au congrès. Aucune victime n'est à déplorer, mais le Français et ses collaborateurs ont évidemment été choqués.

Comme la Fédération l'avait déjà indiqué dans un communiqué publié dimanche, la possibilité de lancer une action spécifique pour venir en aide aux victimes et aider le Népal à surmonter cette catastrophe sans précédent est à l'étude.

"Je suis rentré en Europe dimanche soir", précise Todt. "Toutes nos délégations ont quitté le Népal. Nous n'avons aucun blessé ni disparu à déplorer. Si cela s'avère utile, la FIA s'engage à ouvrir un fonds destiné à aider la reconstruction des routes du Népal."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités
Tags fia, katmandou, nepal, séisme