Formule 1
02 avr.
-
05 avr.
Événement terminé
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
110 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
117 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
166 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
180 jours

C'était un 25 mars : les débuts de Senna et Bellof en F1

partages
commentaires
Diapo
Liste

Ayrton Senna, Toleman TG183B

Ayrton Senna, Toleman TG183B
1/20

Photo de: Sutton Motorsport Images

Martin Brundle, Tyrrell 012

Martin Brundle, Tyrrell 012
2/20

Photo de: Sutton Motorsport Images

Stefan Bellof, Tyrrell 012 Ford

Stefan Bellof, Tyrrell 012 Ford
3/20

Photo de: LAT Images

Ayrton Senna, Toleman TG183B

Ayrton Senna, Toleman TG183B
4/20

Photo de: Sutton Motorsport Images

Ayrton Senna, Toleman TG183B

Ayrton Senna, Toleman TG183B
5/20

Photo de: Sutton Motorsport Images

Ayrton Senna, Toleman TG183B Hart

Ayrton Senna, Toleman TG183B Hart
6/20

Photo de: Ercole Colombo

Ayrton Senna, Toleman TG183B Hart

Ayrton Senna, Toleman TG183B Hart
7/20

Photo de: LAT Images

Ayrton Senna, Toleman TG183B Hart

Ayrton Senna, Toleman TG183B Hart
8/20

Photo de: LAT Images

Ayrton Senna, Toleman TG183B Hart

Ayrton Senna, Toleman TG183B Hart
9/20

Photo de: LAT Images

Ayrton Senna, Toleman TG183B Hart

Ayrton Senna, Toleman TG183B Hart
10/20

Photo de: LAT Images

Ayrton Senna, Toleman TG183B

Ayrton Senna, Toleman TG183B
11/20

Photo de: Sutton Motorsport Images

Martin Brundle, Tyrrell 012 Ford

Martin Brundle, Tyrrell 012 Ford
12/20

Photo de: LAT Images

Stefan Bellof, Tyrrell 012 Ford

Stefan Bellof, Tyrrell 012 Ford
13/20

Photo de: LAT Images

Martin Brundle, Tyrrell 012 Ford

Martin Brundle, Tyrrell 012 Ford
14/20

Photo de: LAT Images

Stefan Bellof, Tyrrell 012 Ford, with Martin Brundle

Stefan Bellof, Tyrrell 012 Ford, with Martin Brundle
15/20

Photo de: LAT Images

François Hesnault, Ligier JS23 Renault

François Hesnault, Ligier JS23 Renault
16/20

Photo de: LAT Images

François Hesnault, Ligier JS23 Renault

François Hesnault, Ligier JS23 Renault
17/20

Photo de: LAT Images

Philippe Alliot, RAM 02 Hart

Philippe Alliot, RAM 02 Hart
18/20

Photo de: LAT Images

Philippe Alliot and Jonathan Palmer, RAM 02, 8th

Philippe Alliot and Jonathan Palmer, RAM 02, 8th
19/20

Photo de: Sutton Motorsport Images

Philippe Alliot, RAM 02 Hart

Philippe Alliot, RAM 02 Hart
20/20

Photo de: LAT Images

Par :
Co-auteur: Fabien Gaillard
25 mars 2020 à 17:34

Le Grand Prix du Brésil était la manche d'ouverture du Championnat du monde 1984 de F1 et a été remarquable en raison des jeunes pilotes qui y débutèrent, au premier rang desquels Ayrton Senna, Stefan Bellof et Martin Brundle.

Utilisez les flèches ci-dessus pour passer d'une photo à l'autre.

Parmi les jeunes loups, c'est Ayrton Senna qui s'était le mieux qualifié, le futur triple Champion du monde démarrant 17e sur la grille à cinq secondes de la pole, mais devant son équipier chez Toleman, Johnny Cecotto. Martin Brundle, qui fut le rival battu du Brésilien lors de la campagne 1983 de F3 britannique, était lui 19e au volant de la Tyrrell à moteur Ford atmosphérique. François Hesnault était 20e dans la Ligier, Stefan Bellof 23e dans l'autre Tyrrell et Philippe Alliot (avec la RAM) était 25e à plus de neuf secondes du meilleur temps d'Elio De Angelis

En course, Senna fut le premier à abandonner, au bout de huit tours, en raison d'un problème de turbo. Bellof en termina lui lors de la 11e boucle sur un souci d'accélérateur, alors qu'Alliot (batterie) et Hesnault (surchauffe) se retirèrent après 24 et 25 tours respectivement. Brundle fut donc l'unique rookie à voir le drapeau à damier ce jour-là, même si les Tyrrell furent plus tard disqualifiées de l'ensemble du championnat pour diverses infractions techniques, avec notamment le célèbre ajout, lors d'arrêts en fin de course, de billes de plomb dans le réservoir d'essence pour atteindre le poids minimum à la pesée.

Lire aussi :

La course fut remportée par Alain Prost, s'offrant la victoire dès la première épreuve pour son retour chez McLaren. Keke Rosberg (Williams) et le poleman De Angelis (Lotus) complétèrent le podium.

Considéré comme l'un des espoirs les plus talentueux de sa génération, Bellof perdra la vie l'année suivante, lors des 1000 km de Spa au volant d'une Porsche 956B appartenant au Groupe C, sous les yeux de Brundle : "Bellof était féroce mais il n'était pas l'habitué des accidents dont les gens semblent se souvenir", déclarait le Britannique à Autosport. "J'allais monter dans la Jag' et j'ai vu cet accident dans l'Eau Rouge au moment où il s'est produit. Son accident était vraiment énorme, mais il ne semblait pas horrible."

"Je ne l'ai pas regardé en pensant que mon équipier en F1 était mort, mais à cette époque en Endurance il y avait eu cette sensation de 'et maintenant ?'. C'était la même sensation que nous avions tous eu lors du week-end d'Imola en 1994 [lorsque Senna est mort] et dans les semaines qui ont suivi. Il y a évidemment eu bien plus d'énergie que ce qui m'était apparu de là où je me tenais. De ce que j'ai compris, il n'avait aucune chance."

Voir aussi :

Article suivant
McLaren : "Crucial de protéger la santé économique" des écuries F1

Article précédent

McLaren : "Crucial de protéger la santé économique" des écuries F1

Article suivant

Pourquoi la Racing Point est plus qu'une simple "Mercedes rose"

Pourquoi la Racing Point est plus qu'une simple "Mercedes rose"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP du Brésil
Auteur Charles Bradley