Senna - Le GPDA a raison, la F1 est malade

Bruno Senna estime que les pilotes de Formule 1 ont raison de faire part de leurs inquiétudes. 

Senna - Le GPDA a raison, la F1 est malade
Bruno Senna
La photo de famille des pilotes de début de saison
Sebastian Vettel, Ferrari SF16-H mène au départ de la course
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team W07 au départ de la course
Sebastian Vettel, Ferrari SF16-H, mène au départ de la course
Le départ

Pour Bruno Senna, la Formule 1 court un véritable risque si des changements importants n'ont pas lieu. À ce titre, le Brésilien soutient la prise de parole des pilotes qui a eu lieu la semaine dernière. Le GPDA [Association des Pilotes de Grand Prix] a en effet adressé une lettre ouverte pour appeler à une large réflexion, considérant notamment que la structure de gouvernance de la discipline était devenue "obsolète"

Pour l’ancien pilote, il ne fait aucun doute que cette prise de position est une bonne chose, compte tenu de la situation dans laquelle se trouve aujourd’hui la F1. "Le GPDA a entièrement raison", a-t-il confié à Motorsport.com

"La F1 n’est pas un sport en très bonne santé actuellement", précise Senna. "Il y a beaucoup de ressentis négatifs à son sujet, de la part de gens qui sont dedans et de la part de gens qui sont extérieurs à la F1. Alors je dirais que les pilotes doivent se préoccuper pour leur travail à long terme. Certains d’entre eux sont en F1 actuellement, et s’il y a des soucis à y être, il n’y aura plus de F1 à l’avenir. J’espère donc qu’ils vont continuer."

Les bonnes décisions

Senna considère que la Formule 1 a besoin d’une nouvelle approche, absolument nécessaire pour améliorer de nombreux points à l’avenir. 

"En fin de compte, la F1 est le pinacle du sport automobile. C’est le championnat dont la plupart des pilotes rêvent quand ils commencent à courir. Je crois que si la F1 n’existe pas, c’est mauvais pour le sport automobile. J’espère donc que ça va aller mieux, qu’elle sera en meilleure santé ; mais j’espère que ça se fera avec les bonnes décisions et pas avec davantage de décisions qui seront les mêmes."

La lettre ouverte du GPDA a reçu la semaine dernière le soutien de Bernie Ecclestone, alors qu’elle a été publiée au lendemain de l’annonce du maintien du format de qualifications à élimination pour le Grand Prix de Bahreïn. Un maintien forcé, en raison de l’absence d’unanimité lors d’un vote pour en modifier les règles, après le fiasco de Melbourne en Q3.

partages
commentaires
Des "évolutions intéressantes" pour Force India à Bahreïn
Article précédent

Des "évolutions intéressantes" pour Force India à Bahreïn

Article suivant

Hamilton - Cinq secondes plus vite en 2017, ça ne changera rien

Hamilton - Cinq secondes plus vite en 2017, ça ne changera rien
Charger les commentaires