Sensible au vent, Williams a modifié ses bargeboards

Williams a modifié le design des dérives latérales (bargeboards) de la FW43B dans le but de réduire l'impact du vent sur le comportement de la monoplace, un problème auquel l'écurie a été confronté à plusieurs reprises en 2021.

Sensible au vent, Williams a modifié ses bargeboards

Cette saison, Williams cherche à poursuivre sa progression entamée en 2020 avec une FW43 mise à jour. Cependant, alors qu'elle se bat avec Haas pour ne pas finir lanterne rouge du championnat, l'écurie britannique a récemment annoncé que le développement de sa voiture allait bientôt toucher au but afin de placer les ultimes ressources sur la conception de la monoplace de 2022.

L'une des zones que Williams souhaite améliorer à travers ces dernières améliorations concerne le comportement de la FW43B face au vent, un problème important vécu dès l'ouverture de la saison, à Bahreïn. Les prévisions météorologiques annonçaient des vents violents pour le Grand Prix d'Azerbaïdjan disputé dans la ville de Bakou, surnommée la "cité des vents". Ainsi, Williams s'est saisi du problème à la racine en modifiant le design des dérives latérales en marge de l'épreuve.

Lire aussi :

Au final, Dave Robson, directeur performance de Williams, a révélé qu'en raison de l'effet "tunnel" de Bakou, les vents n'ont pas été aussi violents que prévu. Cela signifie que les courses en France et en Grande-Bretagne seront plus appropriées pour évaluer les nouvelles pièces. "Je pense que [les bâtiments] ont aidé, parce que nous nous sommes retrouvés avec un tunnel d'air identique à Monaco au lieu des grosses rafales de vent de travers que vous avez à Silverstone, par exemple", a-t-il indiqué.

"Je pense que nous en saurons plus au Paul Ricard, où il y aura probablement du vent. [À Bakou], il y a eu quelques changements sur la voiture de George [Russell], autour des dérives latérales, qui ont été pensés pour améliorer cette zone de la voiture. Mais pour être honnête, nous n'avons pas vraiment été en mesure de juger leur fonctionnement vendredi [durant les essais libres]. Donc, je pense que le grand test aura lieu lors des trois ou quatre prochaines courses."

Nouvelle Q2 malgré un moteur ancien

Au GP d'Azerbaïdjan, Williams a été contraint de revenir à une spécification précédente de l'unité de puissance de George Russell à la suite d'un problème technique en EL3. Le pilote britannique a néanmoins été en mesure de passer en Q2, Robson expliquant que peu de performance a été perdue en dépit d'un moteur plus ancien.

"Je n'ai pas les chiffres mais c'est très faible", a-t-il dit concernant l'écart de performance entre les deux unités de puissance. "Nous sommes autorisés à faire peu [de changements] sur l'unité de puissance. Essentiellement, il s'agit à chaque fois d'une nouvelle version de la même chose. La faible dégradation de ces moteurs est impressionnante. Ce n'est plus comme par le passé, où l'usure était évidente. [Le changement de moteur] a coûté un peu de temps [à Russell], parce que c'était une unité plus ancienne, mais en réalité, ce n'était pas assez pour lui faire perdre des places."

partages
commentaires

Related video

Red Bull ne se précipitera pas pour prolonger Pérez

Article précédent

Red Bull ne se précipitera pas pour prolonger Pérez

Article suivant

Vettel : "Poursuivre sur cette lancée" avec Aston Martin

Vettel : "Poursuivre sur cette lancée" avec Aston Martin
Charger les commentaires