Sepang en chiffres : Vettel rigole, Maldonado et McLaren aux abois

Vainqueur surprise à Sepang, où il a dominé les deux Mercedes à la faveur d'une stratégie audacieuse mais payante, Sebastian Vettel y a décroché le 40e succès de sa carrière en F1. Le quadruple Champion du Monde n'est plus désormais qu'à une longueur du nombre de victoires en Grand Prix d'Ayrton Senna (41).

L'Allemand a également permis à la Scuderia Ferrari de retrouver la victoire, qui la fuyait depuis le Grand Prix d'Espagne 2013 et la dernière victoire à ce jour de Fernando Alonso. Une disette longue de 34 courses. En Malaisie, le Cheval Cabré a ainsi enregistré le 222e succès de son histoire dans la catégorie reine.

Dès son deuxième Grand Prix disputé en rouge, Vettel est quant à lui devenu le 38e pilote de l'histoire à s'imposer pour Ferrari, le troisième de nationalité allemande après Wolfgang von Trips et Michael Schumacher.

Le souffle de jeunesse de Toro Rosso 

Deuxième de la course, Lewis Hamilton disputait à Sepang son 150e Grand Prix et y a signé sa 40e pole position. Son coéquipier Nico Rosberg a quant à lui enregistré le meilleur tour en course pour la 10e fois de sa carrière.

Plus loin dans le peloton, la jeunesse des pilotes Toro Rosso a également brillé avec les 7e et 8e place de Max Verstappen et Carlos Sainz. A 17 ans, 5 mois et 27 jours, le Néerlandais est évidemment devenu le plus jeune pilote de l'histoire à marquer des points en F1.

Ce résultat d'ensemble permet surtout à Toro Rosso de placer ses deux monoplaces dans le Top 10 pour la première fois depuis 12 courses, et de devancer les deux Red Bull de l'écurie-mère pour la première fois depuis le Grand Prix d'Australie 2009.

Aucune McLaren à l'arrivée, une première depuis 9 ans 

Dans le clan des malchanceux, on notera la statistique peu flatteuse qui affecte Pastor Maldonado. Contraint à l'abandon, le Vénézuélien n'a pas vu l'arrivée des deux premiers Grand Prix de la saison. Une constante pour lui, qui n'a jamais réussi à terminer les deux premières courses de l'année depuis ses débuts en 2011 chez Williams.

Enfin, dans les rangs de McLaren, le double abandon de Fernando Alonso et Jenson Button est un évènement. Cela n'était pas arrivé à l'écurie de Woking depuis le Grand Prix des Etats-Unis 2006. Pendant les 158 courses suivantes, l'équipe britannique avait toujours vu au moins l'une de ses voitures franchir la ligne d'arrivée, exception faite de la disqualification de Lewis Hamilton en 2009 à Melbourne, après la course. 

A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP de Malaisie
Circuit Sepang International Circuit
Pilotes Jenson Button , Michael Schumacher , Fernando Alonso , Lewis Hamilton , Carlos Sainz , Ayrton Senna , Nico Rosberg , Pastor Maldonado , Sebastian Vettel , Carlos Sainz Jr. , Max Verstappen
Type d'article Actualités
Tags chiffres, malaisie, records, sepang, stats