Sept infos à connaître sur le GP d'Italie

C’est ce week-end que sera organisé le 66e Grand Prix de Formule 1 d’Italie, 12e manche du Championnat du monde 2015..

Sept infos à connaître sur le GP d'Italie
Marche sur le circuit de Monza
Gerhard Berger, Ferrari F1/87-88C lors de la parade des Légendes
Le vainqueur Juan Pablo Montoya fête sa victoire
Sebastian Vettel célèbre sa victoire
Jenson Button, McLaren MP4-30

Voici quelques informations intéressantes et histoires captivantes qui concernent cette course, devrait-on dire cette ‘messe’, qui se tient devant des milliers de Tifosi qui chantent à l’unisson leur passion pour Ferrari.

1
Le circuit de Monza, implanté dans le parc de la ville, est l’une des 7 pistes à avoir accueilli une course du Championnat du Monde lors de sa création en 1950. Les trois autres circuits encore visités par la F1 sont Silverstone, Monaco et Spa-Francorchamps.

2
La course s'est tenue à 65 reprises sur l’ultra rapide circuit de Monza. La seule exception survint en 1980 quand la course eut lieu sur le circuit d’Imola ; une course remportée par Nelson Piquet sur Brabham-Ford devant Alan Jones et Carlos Reutemann, tous deux sur Williams-Ford.

3
Monza détient le record d’avoir couronné le plus jeune vainqueur d’un Grand Prix de F1. En 2008, Sebastian Vettel, aux commandes d’une Toro Rosso, gagnait son premier GP à l’âge de 21 ans, deux mois et 11 jours.

4
Avec ses longues lignes droites, l’Autodromo di Monza, surnommé ‘Le temple de la vitesse’, est le circuit le plus rapide de la saison de F1 avec des vitesses maximales dépassant les 340 km/h. Le record officiel est détenu par Juan Pablo Montoya qui a atteint 372,2 km/h à bord de sa McLaren-Mercedes en 2005.

5
Le tracé de Monza a vécu l’arrivée la plus serrée de toute l’histoire de la Formula 1. En 1971, Peter Gethin, sur BRM, a battu Ronnie Peterson, au volant d’un March, par juste 0,01 seconde. De plus, les cinq premières voitures n’étaient séparées que par 0,61 seconde !

6
Jenson Button de l’écurie McLaren-Honda est le pilote en activité qui a disputé le plus grand nombre de Grands Prix d’Italie avec 15 participations. Il n’y a jamais triomphé, mais a terminé 5 fois en deuxième position.

7
Le 11 septembre 1988, un mois après le décès d’Enzo Ferrari, Gerhard Berger, sur Ferrari turbo, remporte le Grand Prix d’Italie, empêchant ainsi l’écurie McLaren-Honda de rafler toutes les victoires cette saison-là!

partages
commentaires
Réalisme et optimisme chez McLaren-Honda pour Monza

Article précédent

Réalisme et optimisme chez McLaren-Honda pour Monza

Article suivant

Renault - "Au coude à coude avec nos adversaires"

Renault - "Au coude à coude avec nos adversaires"
Charger les commentaires