Septembre 2014 : Friture sur les ondes radio de la F1

En cette période des fêtes de fin d’année, ToileF1 vous propose de vous replonger une dernière fois dans l’année 2014 qui va se refermer

En cette période des fêtes de fin d’année, ToileF1 vous propose de vous replonger une dernière fois dans l’année 2014 qui va se refermer. A travers des faits marquants, des articles qui figurent au rang de ceux les plus lus, ou encore via certaines anecdotes, revivez les événements qui ont jalonné l’année F1 et sport automobile.

Chez Lotus en 2012, Kimi Räikkönen avait gratifié les téléspectateurs de l’une des citations en vogue depuis, en intimant à son équipe de le laisser tranquille au lieu de lui donner trop d’informations radio. En septembre 2014, la FIA a appliqué de nouvelles interdictions au niveau des messages entre le muret des stands et le cockpit à la demande de Bernie Ecclestone, la routine des pilotes et des ingénieurs a ainsi quelque peu évoluér. Mais il ne s’agissait pas d’une révolution, selon Iceman.

"Bien entendu, on ne parle pas beaucoup dans la radio, dans mon cas, quand il n’y a pas de problème !", s’amusait alors Räikkönen. "Mais bien sûr, cela pourrait se compliquer s’il y a des problèmes avec la voiture et que l’on doit changer certaines choses pour tenter de terminer la course. Je ne sais pas si la règle s’applique pour ces choses-là. Cela rend bien sûr les choses plus compliquées pour nous, mais ça fait partie du jeu et c’est OK".

Le vendredi du Grand Prix de Singapour, la FIA faisait en partie marche arrière, prenant en compte certaines remarques pour repousser le gros de l’interdiction des communications radio à la saison 2015. En effet, la mesure initiale, annoncée à effet immédiat pour la course de Singapour, tendait à être litigieuse en ce sens qu’elle entrait en application alors que certaines équipes disposaient de la capacité de faire transiter plus d’informations que d’autres dans le cockpit, par le biais de l’affichage digital sur le volant des pilotes.

Pour la fin de saison 2014, l'interdiction des communications liées à la performance étaient ainsi confirmée, accompagnée d'un report de l’interdiction des messages concernant les informations techniques et de réglages de la voiture à 2015.

Ces interdictions ont semé une certaine confusion, mais n'ont rien changé fondamentalement.

C'est ce que pressentait David Coulthard

, rappelant le problème des consignes d'équipe et la capacité de chacun à contourner les règles. Dès la fin du Grand Prix de Singapour,

McLaren ne manquait d'ailleurs pas de douter des communications radio de Red Bull Racing

...

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes David Coulthard , Kimi Räikkönen , Bernie Ecclestone
Équipes Red Bull Racing , McLaren
Type d'article Actualités