Shell confirme 21% de contribution aux gains moteur de Ferrari en 2018

partages
commentaires
Shell confirme 21% de contribution aux gains moteur de Ferrari en 2018
Par :
14 mars 2019 à 13:38

Fournisseur de carburants et de lubrifiants, Shell voit ses données confirmer que ses produits ont contribué à pas moins de 21% des gains de performance moteur chez la Scuderia en 2018.

Shell avait déjà donné une estimation de cette ampleur l'an dernier au lancement d'un nouveau carburant au Grand Prix de Belgique, mais les données du banc d'essai de Maranello ont permis de la confirmer. Directeur de l'écurie Ferrari, Mattia Binotto a donc salué les efforts de son partenaire.

Lire aussi :

"Il est clair que 21%, c'est énorme", souligne Binotto. "C'est une grande partie du temps au tour que nous avons gagné grâce au développement de l'unité de puissance, et je pense que cela montre simplement l'importance de notre partenariat, l'importance de Shell pour le développement de notre voiture et de nos unités de puissance."

"Le temps au tour, c'est de la performance pure, mais il faut l'atteindre avec fiabilité, et quand on sait qu'on n'a que trois moteurs par pilote et par saison et qu'on repousse la limite de la performance du moteur, il faut le faire de façon fiable."

Sebastian Vettel, Ferrari SF90 dans son rétroviseur

"Si l'on regarde les dernières saisons avec Ferrari, nous avons été capables de maintenir une bonne contribution au niveau de performance des voitures rouges", ajoute Guy Lovett, directeur de l'innovation chez Shell Motorsport.

"Si l'on regarde précisément les données de 2018, nous avons pu calculer que 21% des gains de temps au tour de Ferrari grâce à l'unité de puissance venaient de nos carburants et lubrifiants. C'est quelque chose dont nous sommes très fiers, et qui reste notre objectif pour cette saison."

Lire aussi :

Shell et Ferrari ayant travaillé plus étroitement que jamais en vue d'une saison où la Scuderia est favorite, Binotto se déclare satisfait du travail accompli jusqu'à présent, mais ajoute que le plus dur reste à faire.

"Je pense que je me sens prêt, tout comme le reste de l'équipe", poursuit-il. "Vous savez que nous avons eu huit jours d'essais à Barcelone, où nous avons essayé de comprendre les limites de la performance de la voiture et celles de la fiabilité de la voiture elle-même."

"Nous sommes rentrés de Barcelone avec beaucoup de devoirs, et je pense que nous avons eu très peu de temps pour essayer de tous les faire. Mais nous avons fait de notre mieux, et on n'a jamais fini de travailler. Il reste beaucoup à faire, beaucoup à développer, beaucoup à résoudre, mais je pense que nous avons fait du bon travail pour le début de la saison."

Article suivant
Bottas : Mercedes a déjà amélioré sa voiture par rapport aux essais

Article précédent

Bottas : Mercedes a déjà amélioré sa voiture par rapport aux essais

Article suivant

Grosjean comprend les tacles de Steiner dans la série Netflix

Grosjean comprend les tacles de Steiner dans la série Netflix
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Australie
Auteur Jonathan Noble
Be first to get
breaking news