Simon quitte Honda, avant une semaine cruciale pour McLaren

partages
commentaires
Simon quitte Honda, avant une semaine cruciale pour McLaren
Jonathan Noble
Par : Jonathan Noble
Co-auteur: Franco Nugnes
6 mars 2017 à 14:50

Alors que la pression augmente sur Honda, le motoriste japonais s'est séparé de son consultant Gilles Simon, selon les informations de Motorsport.com.

Fernando Alonso, McLaren MCL32
Gilles Simon, Scuderia Ferrari, chef du département moteur
Le nez de la McLaren MCL32 Honda
Yusuke Hasegawa, cadre supérieur, Honda
Les mécaniciens McLaren poussent la McLaren MCL32 de Fernando Alonso, McLaren, dans la voie des stands
Fernando Alonso, McLaren MCL32
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32 est poussé dans la voie des stands par des mécaniciens
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32 et Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08

Connu pour le travail qu'il a effectué sur les moteurs Ferrari pendant l'ère de domination de Michael Schumacher, Gilles Simon avait rejoint Honda en 2013, après avoir œuvré pour la FIA puis sur le projet mort-né PURE.

Honda se montrant réticent à l'idée d'employer trop de consultants externes, l'implication de Gilles Simon était vue comme un élément clé pour permettre au constructeur nippon de progresser rapidement.

Sous la direction de Yusuke Hasegawa, actuel directeur du programme F1 de Honda, il y a eu davantage d'ouverture d'esprit pour employer des ingénieurs venus de constructeurs concurrents, mais McLaren aurait tout de même voulu voir davantage d'implication externe.

Tandis que Honda a rencontré de grosses difficultés lors de la première semaine d'essais hivernaux, et alors que des rumeurs font état de désaccords entre Gilles Simon et d'autres dirigeants quant à la direction à prendre pour le projet moteur, les deux parties se sont séparées d'un commun accord. Simon se retrouve dans une situation de congé forcé pendant six mois, délai légal qu'il doit respecter avant de travailler éventuellement pour un autre constructeur.

Honda n'a pas confirmé les raisons de cette séparation, mais a indiqué que le contrat avait bel et bien pris fin. "Il est vrai que nous avons mis fin au contrat avec lui cette année, par consentement mutuel", a fait savoir un porte-parole. "Cependant, puisque c'est une question contractuelle entre lui et Honda, nous ne divulguerons pas d'autres détails. Honda l'estime beaucoup pour le soutien et la contribution qu'il a apportés à notre quatrième projet en Formule 1."

Des tests moteur à Barcelone

La confirmation du départ de Gilles Simon intervient à l'aube d'une semaine décisive pour Honda, qui doit surmonter les difficultés rencontrées lors des quatre premiers jours d'essais à Barcelone. Alors que la perte de patience de McLaren vis-à-vis de son partenaire moteur est perceptible, il est crucial que des signes de progrès émergent cette semaine avec la spécification moteur prévue pour Melbourne, qui devrait être mise en piste dès mardi.

Il n'y a toutefois encore aucune réponse de Honda quant à la cause exacte de la défaillance moteur qui a affecté le deuxième jour de roulage, mardi dernier. Des efforts seront consentis cette semaine pour mieux comprendre la situation.

"C'est toujours sous investigation, mais c'est aussi un processus quotidien", a déclaré un porte-parole de Honda. "Afin de clarifier la racine du problème, nous avons besoin de relais supplémentaires en essais, avec des changements apportés à l'unité de puissance."

La spécification moteur testée cette semaine comportera des évolutions basées sur une première analyse de la défaillance de la semaine dernière, mais Honda a refusé d'en dire davantage sur ces changements spécifiques.

Prochain article Formule 1
Du vert ou du rouge pour le casque de Hülkenberg ?

Previous article

Du vert ou du rouge pour le casque de Hülkenberg ?

Next article

Ferrari évalue un système d'injection radical

Ferrari évalue un système d'injection radical

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes McLaren
Auteur Jonathan Noble
Type d'article Actualités