Simona de Silvestro - le moment est venu d'être en F1

Simona de Silvestro, pilote affilié de Sauber, estime qu'il est temps pour elle de courir en F1

Simona de Silvestro, pilote affilié de Sauber, estime qu'il est temps pour elle de courir en F1. La Suissesse de 25 ans, pilote d'IndyCar de 2010 à 2013, avait indiqué plus tôt dans l'année être uniquement en négociation avec Sauber pour une tentative d'entrée en F1 en tant que titulaire la saison prochaine.

"Si je fais tout convenablement, il y a une bonne chance", indique la pilote Suisse au magazine F1 Racing. "Je pense que le moment est venu. Je n'aurais pas fait ce saut si je ne le sentais pas bien ou que ce n'était pas une bonne opportunité".

"Pour moi, ça a été vraiment important de me concentrer sur la partie "course", parce qu'en fin de compte, c'est sur quoi les personnes vont vous juger, que vous soyez un garçon ou une fille", ajoute-t-elle, pas résignée à rester dans un rôle de l'ombre pendant de longues années.

--

Lire aussi - Top 7 des bonnes raisons d'aimer Simona de Silvestro

--

Tombée dans la marmite étant petite

L’ADN de la course coule dans les veines de Simona De Silvestro depuis sa tendre enfance. Le virus a été transmis par son père, Pierluigi. Selon lui, les premiers mots de sa fille furent « Maman », « Papa » et… « Alain Prost » !

Comme bien souvent chez les pilotes, c’est sur une piste de karting que se retrouvaient père et fille dès que l’occasion le permettait. « Je me souviens qu’il se tenait debout en bord de piste, à la zone de freinage, avec un petit drapeau rouge, pour me dire où freiner », se souvient la jeune femme. « Et à chaque tour, il approchait le drapeau de l’épingle. Je faisais des cauchemars avec ce drapeau… Même maintenant, il ne peut pas s’en empêcher ! Après avoir testé avec Sauber, il me disait d’essayer certaines choses et je disais ‘Okayyyyyy Papa’ » !

Des tests encourageants et du soutien

La Suissesse a réalisé 5 journées d'essais (2 à Fiorano en avril, 3 à Valencia en juin) cette saison au volant de la Sauber C31. Elle a réalisé en tout 1850 kilomètres d'essais à ce jour. Elle a également passé du temps dans le simulateur de l'équipe Red Bull dans le cadre d'un programme pour la préparer si un baquet se présentait à l'occasion.

« L’endroit où je suis le plus heureuse est en piste. Quand on a la chance de faire ça, c’est un peu comme être un enfant dans un magasin de bonbons : c’est juste génial d’être dans la voiture. Fiorano était vraiment excitant car depuis que j’ai six ans, j’ai rêvé de piloter une F1 et le faire là-bas était génial. C'était assez drôle, car je suis nerveuse d’habitude quand je monte dans une nouvelle auto, mais je me suis sentie chez moi immédiatement. C’était vraiment cool ! Après mon premier tour, je n’arrivais pas à y croire : je pilotais une Formule 1 » !

Monisha Kalterborn voit en De Silverstro une pilote capable de tenir le bon rythme, tout en apportant des opportunités commerciales et marketing intéressantes. "Elle a du soutien derrière elle et ils sont disposés à l'aider à faire cela", précise-t-elle. En effet, Simona de Silvestro est soutenue par Nuclear Clean Air Energy, un programme initié par la compagnie AREVA.

La dernière femme à avoir participé à un Grand Prix de F1 est Lella Lombardie, la seule femme à également avoir inscrit un point dans la discpline à ce jour.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Alain Prost , Lella Lombardi , Simona De Silvestro
Équipes Sauber
Type d'article Actualités