Simplifier les grilles de départ, faisable selon Alpine

Après la longue attente ayant suivi les qualifications du Grand Prix d'Italie, Alan Permane, directeur sportif d'Alpine, a estimé que la FIA pourrait facilement mettre au point un système permettant de publier rapidement les grilles de départ provisoires lorsque plusieurs pilotes sont pénalisés.

Simplifier les grilles de départ, faisable selon Alpine

Plusieurs heures après la fin des qualifications du Grand Prix d'Italie, les fans étaient encore plongés dans l'incertitude concernant l'ordre dans lequel les voitures allaient s'aligner sur la grille de départ pour la course du lendemain, la faute aux différentes places de pénalités infligées aux nombreux pilotes ayant changé d'éléments moteur à Monza.

Une confusion ressentie à l'intérieur du paddock également. Sur Twitter, Pierre Gasly avait demandé à ce que quelqu'un lui indique sa position de départ. William Alatalo, pilote de F3, lui ayant répondu : "C'est aléatoire. La FIA mettra des noms dans une boîte, les tirera un par un et ce sera l'ordre [de départ]."

Le pilote Jenzer se moquait certes de la situation, néanmoins le temps requis pour que la grille de départ provisoire soit annoncée, près de quatre heures, a suscité des débats autour de la mise en place d'un meilleur système. Alan Permane, directeur sportif d'Alpine, a expliqué que si les régisseurs suivaient des directives claires pour définir les grilles, simplifier les choses pour les fans ne serait que meilleur.

"Nous avons des directives datant de 2020 et je pense que la grille a été formée exactement comme il est indiqué dans ces directives", a-t-il indiqué. "Elles ont été développées avec la F1 et la FIA, et ont été appliquées de manière cohérente depuis lors. Donc je ne pense pas qu'il y ait de surprise, mais j'imagine qu'il y en a peut-être eu parmi ceux qui ne connaissaient pas ces directives."

Le départ du GP d'Italie depuis les gradins

Le départ du GP d'Italie depuis les gradins

"Mais je suis d'accord pour dire que trois heures et quarante-cinq minutes, c'est un peu long pour attendre une grille. Je pense qu'il serait relativement simple pour [la FIA] de la publier lorsque la dernière voiture franchit la ligne, sous réserve que [la grille] puisse changer après les vérifications techniques ou autre. [La FIA] pourrait y intégrer toutes les pénalités connues et ce serait mieux pour tout le monde."

Interrogé par Motorsport.com sur la facilité de mettre au point un éventuel programme permettant de calculer instantanément les pénalités sur la grille, Permane a répondu : "J'imagine que ça le serait mais je ne suis pas un expert ! On sait que la voiture qui est en première position aura 10 places de pénalité, on a toutes les informations à la fin des qualifications et je suis sûr que [la FIA] se penchera sur ça."

"Je ne sais pas vraiment pourquoi ça a pris autant de temps [à Monza]. J'imagine qu'ils ont tout vérifié deux, trois fois. Ils sont censés publier une grille quatre heures avant le départ d'une course, donc tout ce que nous avons le samedi soir, quand ils publient une grille provisoire, est un bonus. Je comprends que c'est important pour vous [les médias], et c'est aussi important pour nous, pour commencer à mettre en place nos stratégies et des choses comme ça."

Avec Jonathan Noble

Lire aussi :
partages
commentaires
Albon confirme sa présence à Singapour après ses soucis de santé
Article précédent

Albon confirme sa présence à Singapour après ses soucis de santé

Article suivant

Zhou n'a jamais douté de sa prolongation avec Alfa Romeo

Zhou n'a jamais douté de sa prolongation avec Alfa Romeo