Formule 1
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
Le 1000e GP du Championnat du monde de F1
Dossier

Le 1000e GP du Championnat du monde de F1

Le 800e GP : Alonso roi de la nuit, le Crashgate éclate au grand jour

partages
commentaires
Le 800e GP : Alonso roi de la nuit, le Crashgate éclate au grand jour
Par :
9 avr. 2019 à 17:00

À l'occasion du 1000e GP du Championnat du monde de F1, Motorsport.com vous fait revivre les épreuves aux nombres symboliques de l'Histoire de la discipline. Voici le récit du 800e Grand Prix, celui de Singapour 2008.

Si certains ont manifesté une petite déception quant au fait que le 1000e Grand Prix de l'Histoire soit disputé sur un circuit sans véritable héritage historique, celui de Shanghai, la 800e course pouvait difficilement être plus exceptionnelle. Ne serait-ce que parce que le Grand Prix de Singapour 2008 était la première course nocturne de l'Histoire de la Formule 1.

Le paddock se remet alors de l'exceptionnelle victoire de Sebastian Vettel (Toro Rosso) lors de la course précédente à Monza, l'Allemand étant devenu le plus jeune vainqueur de l'Histoire de la F1 à 21 ans seulement.

La course au titre est plus serrée que jamais, puisque Lewis Hamilton (McLaren) compte 78 points face aux 77 unités de son rival Felipe Massa (Ferrari). Avec 40 points à prendre lors des quatre dernières courses, Robert Kubica (BMW Sauber), Kimi Räikkönen (Ferrari), Nick Heidfeld (BMW Sauber) et Heikki Kovalainen (McLaren) restent mathématiquement en lice pour le titre, crédités de 64 à 51 unités, mais ne sont que d'improbables outsiders.

Lire aussi:

De son côté, double Championne du monde en 2005 et 2006, l'écurie Renault reste sur une campagne décevante et n'est pas parvenue à redresser la barre cette année malgré un tout nouveau duo de pilotes, Fernando Alonso ayant fait son retour à Enstone suite à l'implosion de l'écurie McLaren en 2007 ; l'Espagnol est associé au débutant Nelson Piquet Jr. Ce dernier est en grande difficulté et a déjà encaissé un 14-0 en qualifications, ne s'illustrant que par un podium au Grand Prix d'Allemagne grâce à un pur concours de circonstances. Alonso, en revanche, enchaîne les bons résultats avec déjà quatre arrivées au pied du podium.

Fernando Alonso, Renault F1 Team R28 devance David Coulthard, Red Bull Racing RB4 Renault

Or, si Lewis Hamilton est le plus rapide des Essais Libres 1 sur les 5,067 kilomètres de l'atypique Circuit de Marina Bay, c'est bien Fernando Alonso qui prend les devants lors des deux séances suivantes, devançant même la concurrence de six dixièmes en EL3. La Renault R28 semble donc avoir un certain potentiel sur ce tracé très lent, mais l'ibère est victime d'un problème d'alimentation en essence dès la Q2. Il est ainsi relégué au 15e rang de la grille de départ, alors que Felipe Massa signe la pole devant Lewis Hamilton, Kimi Räikkönen et Robert Kubica.

Ces quatre hommes conservent la tête lors des premiers tours de course, tandis que Fernando Alonso se hisse au 11e rang. Mais à la surprise générale, le pilote Renault rentre au stand dès le 12e tour, se retrouvant dernier : une stratégie pour le moins étonnante. Cette tactique s'avère toutefois payante quelques instants plus tard… lorsque son coéquipier Nelson Piquet Jr part en tête-à-queue et percute le mur, provoquant l'intervention de la voiture de sécurité !

Lire aussi:

Or, la réglementation a changé en 2008 : en cas de neutralisation, la voie des stands reste fermée jusqu'à ce que le peloton soit regroupé derrière le Safety Car. Seuls Nico Rosberg (Williams) et Robert Kubica, pour éviter la panne d'essence, commettent une infraction vis-à-vis de cette règle ; les autres concurrents attendent pour effectuer leur premier arrêt – lequel s'avère fatal aux espoirs de Massa, qui arrache le tuyau de ravitaillement en essence de Ferrari. Rosberg en profite pour s'emparer de la tête de la course devant Jarno Trulli (Toyota) et Giancarlo Fisichella (Force India), qui ne sont pas encore rentrés, ainsi que Kubica et Fernando Alonso.

Arrêt au stand mouvementé pour Felipe Massa, Ferrari F2008

Au fur et à mesure que le top 4 rentre au stand (Rosberg et Kubica pour un stop-and-go, Trulli et Fisichella pour un arrêt classique), Alonso se retrouve en tête de la course au 34e tour ; à ce stade, il compte cinq secondes d'avance sur Rosberg, qui a quand même bénéficié de son ravitaillement sous Safety Car, 12 sur David Coulthard (Red Bull) et 13 sur Lewis Hamilton.

La Renault est compétitive, en témoigne son troisième meilleur tour en course, et Alonso reste en tête jusqu'au drapeau à damier pour s'imposer avec trois secondes d'avance sur Rosberg, six sur Hamilton, huit sur Timo Glock (Toyota) et dix sur Sebastian Vettel, malgré une nouvelle intervention de la voiture de sécurité qui a relancé la course à dix tours du but. Hamilton fait la bonne opération du jour, engrangeant six points précieux dans la lutte pour le titre face à Massa.

Le scandale du Crashgate

L'histoire ne s'arrête toutefois pas là. Limogé par Renault à la trêve estivale en 2009, Nelson Piquet Jr règle ses comptes et révèle à la Fédération Internationale de l'Automobile que Flavio Briatore (directeur général) et Pat Symonds (directeur de l'ingénierie) lui avaient demandé de s'accidenter pour provoquer l'entrée en piste du Safety Car – celle-là même qui a permis à Fernando Alonso de remporter la victoire.

Fernando Alonso, Renault F1 Team fête la victoire avec son équipe

Forcément, le tollé est immense. De son côté, Alonso nie son implication, mais Piquet est dubitatif : "Si l'on est 15e sur la grille sur un circuit urbain, c'est inutile de prendre le départ avec peu de carburant. Au mieux, on double trois voitures, et après s'être arrêté, on reste où on est. Cette stratégie n'a aucun sens."

"Tout ce que je dis, c'est qu'un pilote intelligent comme Alonso poserait des questions si son équipe lui disait de rentrer au stand après 12 tours en partant 15e. En tant que pilote, j'aurais suspecté quelque chose ; je ne peux donc que difficilement imaginer que Fernando n'en savait rien."

Renault F1 Team décide alors (finalement et logiquement sans succès) d'attaquer Piquet Jr en justice pour diffamation, accusant le clan du Brésilien de chantage. Or, des extraits de communications radio publiés par The Times montrent notamment la surprise d'un ingénieur quant à la stratégie adoptée pour Alonso, Symonds se voulant alors rassurant.

Lire aussi:

Le Losange admet finalement sa responsabilité le 16 septembre, deux semaines et demie après que le scandale a éclaté. Flavio Briatore et Pat Symonds quittent l'écurie, qui perd également son sponsor titre ING et un autre partenaire, Mutua Madrileña. Renault F1 reçoit par ailleurs une suspension de deux ans avec sursis.

Fernando Alonso, en revanche, est innocenté suite à l'enquête menée par la FIA. Également vainqueur de la 801e course de l'Histoire de la Formule 1 à Fuji en 2008 (cette fois à la régulière), le double Champion du monde signe au Grand Prix de Singapour 2009 le dernier podium à ce jour d'une écurie détenue par le Losange. Ironie du sort, c'est là que Romain Grosjean part en tête-à-queue en essais libres et percute le mur... au même virage que son prédécesseur Piquet Jr l'année précédente.

 

Singapore Grand Prix de Singapour 2008

  Pilote Voiture/Moteur Tours Écart/Cause
1 Spain Fernando Alonso Renault 61 1:57'16.304
2 Germany Nico Rosberg Williams/Toyota 61 2.957
3 United Kingdom Lewis Hamilton McLaren/Mercedes 61 5.917
4 Germany Timo Glock Toyota 61 8.155
5 Germany Sebastian Vettel Toro Rosso/Ferrari 61 10.268
6 Germany Nick Heidfeld BMW Sauber 61 11.101
7 United Kingdom David Coulthard Red Bull/Renault 61 16.387
8 Japan Kazuki Nakajima Williams/Toyota 61 18.489
9 United Kingdom Jenson Button Honda 61 19.885
10 Finland Heikki Kovalainen McLaren/Mercedes 61 26.902
11 Poland Robert Kubica BMW Sauber 61 27.975
12 France Sébastien Bourdais Toro Rosso/Ferrari 61 29.432
13 Brazil Felipe Massa Ferrari 61 35.170
14 Italy Giancarlo Fisichella Force India/Ferrari 61 43.571
15 Finland Kimi Räikkönen Ferrari 57 Accident
Ab Italy Jarno Trulli Toyota 50 Hydraulique
Ab Germany Adrian Sutil Force India/Ferrari 49 Accident
Ab Australia Mark Webber Red Bull/Renault 29 Boîte de vitesses
Ab Brazil Rubens Barrichello Honda 14 Électrique
Ab Brazil Nelson Piquet Jr Renault 13 Accident

Cliquez sur les flèches pour passer d'une photo à la suivante.

Diapo
Liste

La RB4 détruite de Mark Webber

La RB4 détruite de Mark Webber
1/46

Photo de: Red Bull GmbH and GEPA pictures GmbH

Mark Webber

Mark Webber
2/46

Photo de: Red Bull GmbH and GEPA pictures GmbH

Fernando Alonso, Renault R28

Fernando Alonso, Renault R28
3/46

Photo de: Steven Tee / Motorsport Images

Flavio Briatore, directeur général Renault F1

Flavio Briatore, directeur général Renault F1
4/46

Photo de: Sutton Motorsport Images

Felipe Massa, Ferrari F2008

Felipe Massa, Ferrari F2008
5/46

Photo de: Sutton Motorsport Images

L'aileron avant endommagé de Giancarlo Fisichella, Force India F1 VJM01

L'aileron avant endommagé de Giancarlo Fisichella, Force India F1 VJM01
6/46

Photo de: Sutton Motorsport Images

Mark Webber, Red Bull Racing RB4

Mark Webber, Red Bull Racing RB4
7/46

Photo de: Sutton Motorsport Images

Le poleman Felipe Massa, Ferrari F2008

Le poleman Felipe Massa, Ferrari F2008
8/46

Photo de: Sutton Motorsport Images

Lewis Hamilton, McLaren avec Felipe Massa, Ferrari et Kimi Räikkönen, Ferrari

Lewis Hamilton, McLaren avec Felipe Massa, Ferrari et Kimi Räikkönen, Ferrari
9/46

Photo de: Sutton Motorsport Images

Rubens Barrichello, Honda RA108

Rubens Barrichello, Honda RA108
10/46

Photo de: Lorenzo Bellanca / Motorsport Images

Nelson Piquet Jr., Renault F1 Team R28, sur la grille

Nelson Piquet Jr., Renault F1 Team R28, sur la grille
11/46

Photo de: Charles Coates / Motorsport Images

Départ : Felipe Massa, Ferrari F2008 mène

Départ : Felipe Massa, Ferrari F2008 mène
12/46

Photo de: Sutton Motorsport Images

Heikki Kovalainen, McLaren MP4-23, devance Robert Kubica, Sauber F1.08, Sebastian Vettel, Toro Rosso STR03, Timo Glock, Toyota TF108, et le reste du peloton au départ

Heikki Kovalainen, McLaren MP4-23, devance Robert Kubica, Sauber F1.08, Sebastian Vettel, Toro Rosso STR03, Timo Glock, Toyota TF108, et le reste du peloton au départ
13/46

Photo de: Glenn Dunbar / Motorsport Images

Nelson Piquet Jr., Renault F1 Team R28 percute le mur

Nelson Piquet Jr., Renault F1 Team R28 percute le mur
14/46

Photo de: Sutton Motorsport Images

Nelson Piquet Jr., Renault F1 Team R28 percute le mur

Nelson Piquet Jr., Renault F1 Team R28 percute le mur
15/46

Photo de: Sutton Motorsport Images

La monoplace de Nelson Piquet Jr., Renault F1 Team R28 est évacuée

La monoplace de Nelson Piquet Jr., Renault F1 Team R28 est évacuée
16/46

Photo de: Sutton Motorsport Images

La voiture de sécurité devant Fernando Alonso, Renault F1 Team R28

La voiture de sécurité devant Fernando Alonso, Renault F1 Team R28
17/46

Photo de: Sutton Motorsport Images

Arrêt au stand mouvementé pour Felipe Massa, Ferrari F2008

Arrêt au stand mouvementé pour Felipe Massa, Ferrari F2008
18/46

Photo de: Sutton Motorsport Images

Les mécaniciens Ferrari volent à la rescousse de Felipe Massa, Ferrari F2008

Les mécaniciens Ferrari volent à la rescousse de Felipe Massa, Ferrari F2008
19/46

Photo de: Steven Tee / Motorsport Images

Les mécaniciens Ferrari ramènent le tuyau de ravitaillement en essence au garage

Les mécaniciens Ferrari ramènent le tuyau de ravitaillement en essence au garage
20/46

Photo de: Steven Tee / Motorsport Images

Jenson Button, Honda RA108

Jenson Button, Honda RA108
21/46

Photo de: Andrew Ferraro / Motorsport Images

Nico Rosberg, Williams FW30 double Jarno Trulli, Toyota TF108

Nico Rosberg, Williams FW30 double Jarno Trulli, Toyota TF108
22/46

Photo de: Sutton Motorsport Images

Nico Rosberg, Williams FW30

Nico Rosberg, Williams FW30
23/46

Photo de: Sutton Motorsport Images

Fernando Alonso, Renault F1 Team R28

Fernando Alonso, Renault F1 Team R28
24/46

Photo de: Sutton Motorsport Images

Felipe Massa, Ferrari F2008

Felipe Massa, Ferrari F2008
25/46

Photo de: Sutton Motorsport Images

Nico Rosberg, Williams FW30, fait un arrêt au stand

Nico Rosberg, Williams FW30, fait un arrêt au stand
26/46

Photo de: Steven Tee / Motorsport Images

Fernando Alonso, Renault F1 Team R28

Fernando Alonso, Renault F1 Team R28
27/46

Photo de: Sutton Motorsport Images

Jarno Trulli, Toyota TF108

Jarno Trulli, Toyota TF108
28/46

Photo de: Lorenzo Bellanca / Motorsport Images

Fernando Alonso, Renault F1 Team R28

Fernando Alonso, Renault F1 Team R28
29/46

Photo de: Steven Tee / Motorsport Images

Fernando Alonso, Renault F1 Team R28 devance David Coulthard, Red Bull Racing RB4 Renault

Fernando Alonso, Renault F1 Team R28 devance David Coulthard, Red Bull Racing RB4 Renault
30/46

Photo de: Lorenzo Bellanca / Motorsport Images

Nico Rosberg, Williams FW30, fait un arrêt au stand

Nico Rosberg, Williams FW30, fait un arrêt au stand
31/46

Photo de: Steven Tee / Motorsport Images

Lewis Hamilton, McLaren MP4-23

Lewis Hamilton, McLaren MP4-23
32/46

Photo de: Glenn Dunbar / Motorsport Images

Fernando Alonso, Renault R28

Fernando Alonso, Renault R28
33/46

Photo de: LAT Images

Felipe Massa, Ferrari F2008

Felipe Massa, Ferrari F2008
34/46

Photo de: Sutton Motorsport Images

Fernando Alonso, Renault R28, fait un arrêt au stand

Fernando Alonso, Renault R28, fait un arrêt au stand
35/46

Photo de: Steven Tee / Motorsport Images

Felipe Massa, Ferrari F2008

Felipe Massa, Ferrari F2008
36/46

Photo de: Sutton Motorsport Images

Adrian Sutil, Force India F1 VJM01 percute le mur

Adrian Sutil, Force India F1 VJM01 percute le mur
37/46

Photo de: Sutton Motorsport Images

Jarno Trulli, Toyota TF108, abandonne

Jarno Trulli, Toyota TF108, abandonne
38/46

Photo de: Steven Tee / Motorsport Images

La voiture de Kimi Räikkönen, Ferrari F2008 est évacuée après son accident

La voiture de Kimi Räikkönen, Ferrari F2008 est évacuée après son accident
39/46

Photo de: Sutton Motorsport Images

Fernando Alonso, Renault F1 Team R28 célèbre la victoire

Fernando Alonso, Renault F1 Team R28 célèbre la victoire
40/46

Photo de: Sutton Motorsport Images

Fernando Alonso, Renault F1 Team R28 fête sa victoire

Fernando Alonso, Renault F1 Team R28 fête sa victoire
41/46

Photo de: Sutton Motorsport Images

Fernando Alonso, Renault F1 Team fête la victoire avec son équipe

Fernando Alonso, Renault F1 Team fête la victoire avec son équipe
42/46

Photo de: Sutton Motorsport Images

Fernando Alonso, Renault F1 Team R28

Fernando Alonso, Renault F1 Team R28
43/46

Photo de: Glenn Dunbar / Motorsport Images

Nico Rosberg, Williams FW30 Toyota, 2e, Fernando Alonso, Renault R28, 1er, et Lewis Hamilton, McLaren MP4-23 Mercedes, 3e

Nico Rosberg, Williams FW30 Toyota, 2e, Fernando Alonso, Renault R28, 1er, et Lewis Hamilton, McLaren MP4-23 Mercedes, 3e
44/46

Photo de: LAT Images

Nico Rosberg, Williams sur le podium

Nico Rosberg, Williams sur le podium
45/46

Photo de: Sutton Motorsport Images

Lewis Hamilton, McLaren et Nico Rosberg, Williams fêtent leur podium

Lewis Hamilton, McLaren et Nico Rosberg, Williams fêtent leur podium
46/46

Photo de: Sutton Motorsport Images

Article suivant
Newey : L'arrivée de Honda chez Red Bull, une "bouffée d'air frais"

Article précédent

Newey : L'arrivée de Honda chez Red Bull, une "bouffée d'air frais"

Article suivant

Palmarès : tous les vainqueurs en Chine depuis 2004

Palmarès : tous les vainqueurs en Chine depuis 2004
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Fernando Alonso Boutique , Nelson Piquet Jr.
Équipes Renault F1 Team
Auteur Benjamin Vinel