Formule 1
12 mars
-
15 mars
Prochain événement dans
46 jours
C
Grand Prix de Bahrein
19 mars
-
22 mars
Prochain événement dans
53 jours
02 avr.
-
05 avr.
Prochain événement dans
67 jours
C
Grand Prix de Chine
16 avr.
-
19 avr.
Prochain événement dans
81 jours
30 avr.
-
03 mai
Prochain événement dans
95 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
Prochain événement dans
102 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
Prochain événement dans
116 jours
04 juin
-
07 juin
Prochain événement dans
130 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
Prochain événement dans
137 jours
25 juin
-
28 juin
Prochain événement dans
151 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
Prochain événement dans
158 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
Prochain événement dans
172 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
Prochain événement dans
186 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
Prochain événement dans
214 jours
03 sept.
-
06 sept.
Prochain événement dans
221 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
Prochain événement dans
235 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
Prochain événement dans
242 jours
08 oct.
-
11 oct.
Prochain événement dans
256 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
270 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
Prochain événement dans
277 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
291 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
Prochain événement dans
305 jours

La pollution de l'air inquiète avant le GP de Singapour

partages
commentaires
La pollution de l'air inquiète avant le GP de Singapour
Par :
16 sept. 2019 à 13:45

Les organisateurs du Grand Prix de Singapour ont pris des mesures et surveillent de près la situation alors que la pollution de l'air a atteint des seuils élevés ces derniers jours.

Des mesures spécifiques vont être mises en place pendant le Grand Prix de Singapour en fin de semaine, sur recommandation de l'Agence Nationale de l'Environnement. La qualité de l'air dans la cité-État génère en effet quelques inquiétudes, même si la situation n'est pas aussi préoccupante que ce qu'elle avait pu être lors de l'édition 2015 de l'épreuve. Les niveaux de pollution de l'air atteints sont toutefois suffisamment élevés pour nécessiter une surveillance accrue, amplifiés par les incendies qui frappent l'Indonésie sur l'île de Sumatra. 

En cas de seuils de pollution trop élevés, les habitants peuvent être cantonnés chez eux et l'activité ralentie. Cette barre n'a pas été franchie pour le moment, et ne devrait pas l'être d'après les prévisions pour les 24 prochaines heures, n'empêchant pas les équipes, pilotes et spectateurs de se rendre sur le circuit urbain de Marina Bay.  

Lire aussi :

Une amélioration est espérée pour les jours à venir mais l'évolution peut changer très rapidement au fil des heures. À l'heure actuelle, le Grand Prix de Singapour n'est pas directement menacé, pas plus que le programme des séances du week-end. Toutefois, les organisateurs ont pris leurs dispositions alors qu'il est conseillé aux personnes les plus vulnérables ou fragiles d'être précautionneuses dans ce type de situation. Les promoteurs fourniront de nombreuses informations sur l'indice de pollution au fil de la semaine, que ce soit sur le site officiel du Grand Prix de Singapour, sur leur application mobile, sur le système d'affichage du circuit ou encore sur les écrans géants sur place. Les conseils à suivre en cas de forte pollution seront également affichés à l'entrée du circuit. 

Des postes de premiers secours sont prêts à être déployés si jamais la situation venait à se dégrader, et proposeront notamment des masques de protection pour les personnes vulnérables telles que les enfants, les personnes âgées, les femmes enceintes ou les personnes souffrant de maladies cardiaques ou pulmonaires chroniques. Sur place, tous les autres spectateurs pourront se procurer des masques à un prix très correct si la qualité de l'air évolue défavorablement. 

"La situation concernant le nuage de pollution est très changeante, non seulement d'un jour sur l'autre, mais aussi d'une heure à l'autre", explique un porte-parole du Grand Prix de Singapour. "Il n'est actuellement pas possible de prédire avec fiabilité le niveau PSI [indice de pollution] qu'il pourrait y avoir pendant le week-end de course. Nous continuerons à travailler étroitement avec les autorités locales afin de recevoir les meilleures prévisions possibles lorsqu'elles seront disponibles."

Avec Scott Mitchell  

Article suivant
Kubica pourrait rebondir en DTM avec Audi

Article précédent

Kubica pourrait rebondir en DTM avec Audi

Article suivant

Steiner admet que les problèmes de Haas le "tuent"

Steiner admet que les problèmes de Haas le "tuent"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Singapour
Auteur Basile Davoine