Formule 1
C
Grand Prix de Bahrein
19 mars
-
22 mars
EL1 dans
27 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
EL1 dans
76 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
EL1 dans
89 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
EL1 dans
112 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
132 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
146 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
160 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
EL1 dans
188 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
195 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
209 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
216 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
EL1 dans
245 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
252 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
266 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
279 jours

Quand Sirotkin s'arrête au stand... Force India !

partages
commentaires
Quand Sirotkin s'arrête au stand... Force India !
Par :
22 juin 2018 à 17:28

Anecdotique, l'erreur du pilote russe lors des essais libres du Grand Prix de France était due à un éblouissement par le soleil, bien plus perçant que la performance des Williams en ce début de week-end...

Sergey Sirotkin, Williams FW41
Sergey Sirotkin, Williams Racing
Sergey Sirotkin, Williams FW41
Sergey Sirotkin, Williams FW41, devant Pierre Gasly, Toro Rosso STR13
Sergey Sirotkin, Williams FW41
Des mécaniciens de Williams poussent la voiture de Sergey Sirotkin Williams FW41 devant des fans
Sergey Sirotkin, Williams FW41
Sergey Sirotkin, Williams FW41
Sergey Sirotkin, Williams FW41

Sergey Sirotkin s'est involontairement fait remarquer lors de la deuxième séance des essais libres du Grand Prix de France, lorsqu'il s'est arrêté devant le mauvais stand. Les mécaniciens Force India ont sans aucun doute été surpris de voir arriver le Russe chez eux, avant de lui signifier d'aller s'immobiliser quelques mètres plus loin, devant le garage voisin !

"Je sais que c'était plutôt stupide", concède le pilote Williams après avoir commis cette erreur. "Je m'en suis rendu compte au dernier moment. Si vous regardez d'où vient le soleil, c'était droit dans les yeux. Tout flashait, on voyait juste l'ombre des gens, mais pas les couleurs, vraiment."

"Je me suis arrêté, et je me suis dit 'wow, est-ce que l'on a changé de jack à l'avant ?', puis je me suis dit 'oh, ce n'est pas la bonne couleur'. J'étais bien placé sur les marques, mais ce n'était pas les miennes. C'est juste le soleil, c'était difficile de voir les couleurs."

L'anecdote fera sourire, mais ne masque en rien les difficultés persistantes de Williams, pour qui le week-end dans le Sud de la France débute une nouvelle fois bien mal. Dans la première comme dans la deuxième séance, les FW41 n'ont pas décollé des quatre dernières places. Et Sirotkin ne se fait pas d'illusion pour la suite du week-end…

"Franchement, c'était une journée longue et difficile", soupire-t-il. "J'avais prédit que ce serait dur, et évidemment ça l'était. Je pense que nous avons passé en revue des choses intéressantes, et bien sûr obtenu des données raisonnables."

"En assemblant tout ça, nous pourrions nous attendre à progresser un peu demain, mais en même temps, nous devons être réalistes car nous allons tous faire la même chose. Ce ne sera pas un pas en avant impressionnant, et tous les autres vont faire pareil. Ce sera difficile demain, c'est comme ça. Je crois que nous devrions simplement nous concentrer sur notre travail et attendre que des pièces appropriées arrivent sur la voiture."

Article suivant
Vettel : Un circuit où le pilote peut "faire une différence"

Article précédent

Vettel : Un circuit où le pilote peut "faire une différence"

Article suivant

Ricciardo : "Dépasser ne sera pas impossible"

Ricciardo : "Dépasser ne sera pas impossible"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de France
Lieu Circuit Paul Ricard
Pilotes Sergey Sirotkin
Équipes Williams Racing
Auteur Basile Davoine