SLF - Jousse dédouané du crash de van der Drift

Julien Jousse a encore connu un week-end difficile en raison de problèmes récurrents avec la pression d’essence sur sa monoplace

Julien Jousse a encore connu un week-end difficile en raison de problèmes récurrents avec la pression d’essence sur sa monoplace.

Après avoir changé le capteur de pression, la pompe, puis un filtre s’étant retourné, l’équipe du pilote de l’AS Roma a finalement mis le doigt en toute fin de week-end sur le 'loup' qui accablait la monoplace du Français.

A la fin du week-end de Brands Hatch, c’était un Julien Jousse fataliste qui revenait sur ce week-end qui le voit s’éloigner de plus en plus des chances de rafler le titre. Mais sa préoccupation principale était le crash de Chris van der Drift (Olympiacos), qui a décollé sur sa machine avant de s’accidenter très durement à 260 km/h.

"J’étais en difficultés avec mes pneus et de nombreux pilotes me passaient avec une facilité déconcertante. Je n’avais plus de push-to-pass non plus, " relate Jousse, à l’abri, dans son camion, du chaos naissant autour de l’accident. "Van der Drift était derrière moi. Dans le gauche en montée, il sort beaucoup plus rapidement que moi. Je sors à droite et reste sur ce côté ; je laisse un mètre seulement sur le côté. Il met le push-to-pass à un endroit qui est très bosselé et arrive beaucoup plus vite que moi. Là où je ne comprends pas, c’est qu’il a voulu me doubler sur la droite et que je pense qu’il n’y avait aucune chance que ça passe ; ce n’était pas du tout une opportunité."

Visiblement, Jousse s’attendait à ce que son rival passe à gauche, sur la trajectoire laissée béante. "Il a touché ma roue arrière droite, ça s’est passé très vite. J’ai regardé dans mes rétros et ai vu qu’il se crashait. C’est en repassant au tour suivant que j’ai vu la voiture était complètement détruite. J’espère qu’il va bien et qu’il n’a pas grand-chose. La différence de vitesse était vraiment importante."

Julien Jousse ne prendra conscience de la gravité du choc qu’en visionnant les images, admettant qu’il n’a "presque rien senti" au moment des faits. Sa machine poursuivait même sa route comme si de rien n’était. L’interruption de la course sur drapeau rouge le laissera classé 5ème de la manche.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Julien Jousse , Chris van der Drift
Type d'article Actualités