SLF - Parente en tête aprés des qualifications mouvementées

Les Français ont montré qu’il faudrait compter avec eux demain en course pour la première course en ville organisée par SuperLeague Formula by Sonangol

Les Français ont montré qu’il faudrait compter avec eux demain en course pour la première course en ville organisée par SuperLeague Formula by Sonangol. Un podium est dans les cordes de chacun des représentants tricolores.

C’est avec une seule et unique session d’essais libres en guise d’entraînement que les pilotes auront pris la piste aujourd’hui à 14h00 locales sur le tracé urbain de Beijing, aménagé sur le site hôte des Jeux Olympiques en 2008. N’ayant pu prendre part à l’une des deux sessions prévues en raison de craintes liées au déplacement de vibreurs dans les virages 8 et 13 après le passage des SuperLeague Formula by Sonangol et des GT du championnat national, c’est avec un record d’inexpérience du tracé que se sont élancés en piste les 19 concurrents.

Dans le groupe A, Craig Dolby, qui avait mené les débats sur le circuit de 2.733 km avec Tottenham hier, s’emparait du meilleur temps, que personne ne pouvait lui contester. Par 21°C dans l’air et 22°C sur la piste, Julien Jousse parvenait de justesse à s’extraire du groupe en intégrant le quatuor de tête avec l’AS Roma, concédant 0'846 sec à Dolby, en dépit d’un drapeau rouge mettant un terme anticipé au run qualificatif.

Le groupe B opposait les deux clubs français en lice. Avec une nouvelle interruption sur drapeau rouge après seulement deux minutes et trente secondes, la tâche n’a pas été facile. C’est avec seulement cinq minutes de tours clairs à la reprise que chacun pouvait espérer acquérir le meilleur rang possible. Avec les Girondins de Bordeaux, Franck Perera, auteur d’une prestation convaincante en essais, s’assurait une 2nde performance avec un temps de 1’04’’963. Un chrono pouvant potentiellement placer les Girondins en pole-position par la suite.

Dans la monoplace de l’Olympique Lyonnais, Tristan Gommendy faisait preuve d’un sang-froid à toute épreuve pour lui aussi se qualifier à la 4ème position du groupe dans un ultime tour lancé. Une qualification pour les quarts de finale acquise pour 32 millièmes de secondes au nez et à la barbe du FC Séville.

Perera et Jousse sont malheureusement opposés dès les ¼ de finale. Et surprise, c’est Jousse qui parvient à éjecter le pilote des Girondins de Bordeaux en tournant 0.128 sec plus vite. Avec un 1’05’’909, Perera a pourtant de quoi être déçu, lui qui a tourné une seconde pleine plus vite en première partie de qualifications.

Face à Tottenham, ayant clairement le package le plus rapide du plateau, Gommendy ne peut rien avec la machine de l’OL et doit s’incliner.

C’est le club Britannique que doit rencontrer Jousse pour les ½ finale. L’issue est dure : Jousse s’incline avec 0’7 sec de retard sur l’homme en forme du week-end.

C’est ce même Dolby, bourreau de Gommendy et Jousse, qui s’incline cependant face à Alvaro Parente (FC Porto). Le Portugais partira demain de la pole position pour la première course urbaine de l’histoire de SuperLeague Formula by Sonangol. Une épreuve qui ne rapportera pas de points au championnat pour les pilotes, mais pour laquelle les primes monétaires sont en jeu. Les courses sont à suivre en direct et en intégralité en streaming sur le site officiel SuperLeague Formula by Sonangol à 11h00 et 15h00 locales (5h00 et 9h00 à Paris).

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Tristan Gommendy , Alvaro Parente , Julien Jousse , Craig Dolby , Franck Perera
Type d'article Actualités