Smedley : Massa a conclu sa carrière "en beauté"

Ayant marqué des points lors des deux derniers Grands Prix de sa carrière, Felipe Massa a conclu sa carrière en beauté. C'est en tout cas l'avis de Rob Smedley, directeur de la performance chez Williams.

Smedley : Massa a conclu sa carrière "en beauté"
Felipe Massa, Williams FW40
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1, Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 et Felipe Massa, Williams dans le Parc Fermé
Felipe Massa, Williams FW40
Felipe Massa, Williams, Rob Smedley, ingénieur en charge de la performance, Williams
Felipe Massa, Williams FW40
Felipe Massa, Williams
Felipe Massa, Williams, Rob Smedley, chef de la performance du véhicule, Williams, s'embrassent avant le dernier Grand Prix de Massa

Felipe Massa vient de quitter la Formule 1 définitivement après une longue carrière de 15 saisons en tant que titulaire dans la discipline, qui l'a vu devenir vice-Champion du monde en 2008. Massa se sera classé dans le top 11 de ses 11 dernières courses, avec une septième place à Interlagos en point d'orgue.

"Regardez de quelle manière il a fini, il a vraiment fini en beauté", déclare Smedley, qui a été l'ingénieur de course de Massa pendant une dizaine d'années, pour Motorsport.com. "Il a passé 16 ans dans ce paddock, en étant soit extrêmement compétitif au point où il allait remporter un Championnat du monde, soit en étant aussi compétitif qu'il pouvait l'être au volant de la voiture qui lui était donnée."

"S'en aller à son meilleur niveau, en obtenant les résultats pour l'équipe, en lui donnant des points, en ayant toujours ce tour canon en qualifications, il n'y a pas de meilleure façon de s'en aller. Il est particulièrement populaire, et ça en dit long."

La victoire manquée à Bakou

Felipe Massa ne se prive jamais de dire qu'il aurait pu remporter le Grand Prix d'Azerbaïdjan sans un problème de suspension, et qu'il aurait mérité de marquer le double de ses 43 points au général sans un certain nombre de soucis.

"Je pense que c'est un point clé si l'on regarde sa saison", approuve Smedley. "Nous étions en train de gagner cette course, il allait la gagner, et quel moment spécial ça aurait été dans sa dernière saison en F1. Il a été absolument parfait pendant toute la course, mais il y a eu des problèmes de fiabilité. Nous avons probablement perdu environ la moitié des points que nous aurions dû avoir avec cette voiture."

Plus qu'un collègue, un ami

Avec le départ de Massa, c'est plus qu'un collègue que perd Smedley : c'est un ami. Il y a huit jours notamment, à Abu Dhabi, leurs enfants étaient aperçus en train de jouer ensemble après la course.

"Il va me manquer au travail, mais c'est mon pote", conclut le Britannique. "Nos femmes sont amies, nos enfants sont amis, il est comme un petit frère. Il fait partie de ma famille et je fais partie de la sienne, ça va continuer, ça ne va rien changer."

"Mais ne pas le voir au travail, ça fait bizarre, ne pas avoir quelqu'un avec qui aller prendre une tasse de thé et parler de ce qui se passe chez nous, juste pour se vider la tête dans l'intensité d'un week-end de Grand Prix. Je pense que c'est ça qui va me manquer."

Propos recueillis par Adam Cooper

partages
commentaires
Haas ne veut pas "mettre un Américain et le faire échouer"
Article précédent

Haas ne veut pas "mettre un Américain et le faire échouer"

Article suivant

Marchionne maintient la menace d'un départ de Ferrari

Marchionne maintient la menace d'un départ de Ferrari
Charger les commentaires