Smedley - "Nous n'avons pas compromis nos chances"

Après un départ canon et un excellent premier relais, Williams a laissé passer une très grosse occasion à Silverstone. Quitter la Grande-Bretagne sans podium alors qu'il était envisageable de reprendre de très gros points à Ferrari au championnat peut représenter une très grosse déception.

En début de course, l'écurie a incité à Valtteri Bottas, plus rapide que Felipe Massa, à ne pas doubler le Brésilien, avant de l'autoriser à tenter sa chance "proprement". Rob Smedley, ingénieur en charge de la performance, revient sur les décisions prises et sur le déroulement de ce Grand Prix frustrant.

Les championnats après Silverstone

"Nous ne voulions pas que les pilotes se battent trop au début de la course, et ainsi perdre du temps par rapport à la Mercedes", précise Smedley. "Si Valtteri pouvait faire un dépassement propre, il aurait pu, mais nous ne voulions pas perdre du temps. Nous avons dit à nos pilotes dès les premiers tours de ne pas se battre, ils ont pris l'avantage, et ensuite on les a laissé se battre."

Le Britannique estime que cette attitude n'a pas remis en cause les chances de l'équipe.

"Nous n'avons pas compromis nos chances, nous avons protégé notre place par rapport à des voitures plus rapides. Valtteri était plus rapide, s'il pouvait le faire, il avait le droit de dépasser Felipe, il n'y a aucun problème. Si Valtteri pouvait passer clairement, sans se battre avec Felipe, il avait tout à fait le droit de prendre la tête."

La pluie a coûté cher

Après le premier arrêt au stand, Massa et Bottas sont parvenus à se maintenir devant Nico Rosberg pendant que Lewis Hamilton a pris le commandement du Grand Prix pour ne plus le lâcher. C'est l'arrivée de la pluie qui a ensuite coûté très cher aux deux pilotes de Grove.

"Nous avons perdu du rythme avec la pluie, on a attendu un peu trop longtemps, alors que Hamilton a pris une très bonne décision de rentrer au moment où il l'a fait", salue Smedley. "Nos temps étaient encore bons, mais le tour supplémentaire nous a coûté, c'est décevant."

Le verre à moitié plein

Alors que Williams reprend 3 petits points à Ferrari au championnat constructeurs, le bilan n'est pas noirci, même si le sentiment d'avoir raté le coche pourrait dominer.

"Il faut prendre aussi les points positifs, je ne suis pas déçu de la journée d'aujourd'hui du tout ; on savait que la voiture s'améliorait de course en course, et c'est la première course cette année où nous avons battu les deux Ferrari en qualifications, et nous allions plus vite en course."

"Je suis donc très content car on va dans la bonne direction, et on va amener d'autres évolutions à la prochaine course. Je ne serais pas ici si je ne voulais pas gagner, évidemment. C'est pour cela que nous sommes tous là et que 580 personnes travaillent chez Williams, on veut battre les meilleurs."

A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP de Grande-Bretagne
Circuit Silverstone
Pilotes Felipe Massa , Valtteri Bottas
Équipes Williams
Type d'article Actualités
Tags réactions, silverstone, williams