Formule 1
29 août
-
01 sept.
Événement terminé
05 sept.
-
08 sept.
Événement terminé
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
36 jours

Des solutions à trouver pour le manque de visibilité des pilotes ?

partages
commentaires
Des solutions à trouver pour le manque de visibilité des pilotes ?
Par :
15 sept. 2019 à 16:01

L'incident particulièrement dangereux provoqué par Sebastian Vettel et Lance Stroll pourrait permettre d'ouvrir des pistes de réflexions afin d'aider les pilotes lorsque leur visibilité est réduite.

Pour Pierre Gasly, l'incident survenu la semaine dernière à Monza entre Sebastian Vettel et Lance Stroll pourrait constituer l'occasion de réfléchir à des solutions à apporter. Après un tête-à-queue dans la chicane Ascari, Vettel avait repris la piste dangereusement, sans voir Stroll avec qui l'accrochage avait été inévitable. Quelques secondes plus tard, le même Stroll avait lui aussi repris la piste sans voir arriver Gasly, qui l'avait évité de justesse en passant par les graviers. 

Les deux pilotes, sanctionnés par les commissaires, ont insisté sur le manque de visibilité qu'ils avaient sur les côtés depuis leur cockpit, notamment en raison des protections importantes à ce niveau. Cette explication n'a pas vraiment convaincu le directeur de course Michael Masi, qui a insisté sur la prudence impérative à adopter en cas de doute avant un retour en piste.

Lire aussi :

"Lorsque je suis parti en tête-à-queue, j'ai regardé de l'autre côté, j'ai vu qu'il y avait assez d'espace", a notamment expliqué Vettel. "Bien sûr, on ne commence pas à compter dans ces cas-là. Je savais que des voitures arrivaient, mais je pensais que j'allais reprendre la piste plus rapidement. Cela a pris plus de temps. En revenant, je savais qu'il y avait un espace, mais j'ai eu un peu de mal à m'extirper, je crois que j'étais coincé dans l'herbe. J'ai perdu de l'élan, ça a pris plus de temps. Ce n'était certainement pas l'idéal, mais je ne pouvais rien voir sur la gauche. C'est un compromis, car il y a le cockpit qui est très haut, mais je ne pense pas qu'il soit question d'enlever ça."

Spectateur de l'action, Gasly estime que des idées devraient être creusées, comme celle d'utiliser des "spotters", ces observateurs placés en bord de piste, comme il en existe outre-Atlantique en IndyCar. "J'ai vu qu'il était arrêté, et vu que c'est un endroit à très haute vitesse, j'ai pensé qu'il allait juste attendre et rester là", raconte-t-il quant à sa mésaventure avec Stroll. "Quand je l'ai vu bouger, je prévoyais déjà de le contourner. J'ai dû aller dans les graviers, mais c'était assez proche du mur."

"Si l'on se retrouve dans cette position, avec le dessin des F1, ainsi que le HANS, on ne peut pas vraiment tourner [la tête]", précise le Français. "Alors malheureusement, tel qu'il était, il ne pouvait rien voir. Peut-être que dans ce cas de figure, les ingénieurs doivent dire 'OK, reste ici'. On est dans la course, on veut aller le plus vite possible, mais ça aurait pu être bien pire pour lui. Heureusement, il n'est rien arrivé." Interrogé sur l'idée d'avoir des spotters en bord de piste ou un système qui s'en rapproche, Gasly approuve : "Oui, exactement. Je n'ai pas de solution en tête là tout de suite, mais c'est certain que ce n'était pas idéal ni ce qu'il y avait de plus sûr."

Pierre Gasly, Toro Rosso STR14

Article suivant
Renault souffre encore des décisions de Briatore, affirme Abiteboul

Article précédent

Renault souffre encore des décisions de Briatore, affirme Abiteboul

Article suivant

Chez Renault, Ocon rappellera à chacun sa chance d'être en F1

Chez Renault, Ocon rappellera à chacun sa chance d'être en F1
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Lieu Autodromo Nazionale Monza
Pilotes Pierre Gasly
Équipes Toro Rosso Boutique
Auteur Basile Davoine