Le spectacle du premier GP interroge sur le tracé de l'Albert Park

Selon le directeur de Red Bull, Christian Horner, le tracé de l'Albert Park devrait être revu afin de créer plus d'opportunités de dépassement.

Le Grand Prix d'Australie de dimanche a produit une poignée de dépassements en piste, le plus spectaculaire ayant sans conteste été celui de Nico Hülkenberg par Daniel Ricciardo lors du cinquième tour.

Au contraire, l'équipier de l'Australien, Max Verstappen, a été coincé derrière Kevin Magnussen en première partie de course, avant de se retrouver dans la même situation, dans un train de monoplaces, derrière Fernando Alonso après la relance de l'épreuve.

L'aprés-midi frustrante du Néerlandais a fait se questionner Horner sur la possibilité de modifier le circuit de l'Albert Park.

"Il faudrait voir s'il pouvait y avoir une solution simple comme créer une plus grande zone de freinage, peut-être resserrer le virage 1, quelque chose comme ça, afin qu'il y ait une véritable zone de freinage, parce qu'elles sont trop courtes", a déclaré le dirigeant britannique. "Surtout avec la vitesse que ces voitures sont capables d'atteindre désormais."

Verstappen a ajouté que même avec un avantage de vitesse important, la combinaison entre les règlements apportant beaucoup d'appui et la configuration de l'Albert Park rendait les dépassements presque impossibles. "On essaie, mais ça ne fait aucune différence. Même si vous êtes une seconde et demie plus rapide, il n'est tout de même pas possible de dépasser."

La réponse de la FIA et de l'AGPC

L'Australian Grand Prix Corporation (AGPC) est familière avec le concept de modification de la configuration du tracé de l'Albert Park, puisqu'elle a déjà mené une enquête sur le remplacement du rapide enchaînement des virages 11 et 12 par un virage à gauche qui arrêterait plus les monoplaces à la fin d'une pleine charge rallongée.

Alors que le projet a finalement été abandonné, le directeur de course de la FIA, Charlie Whiting, a indiqué ce dimanche qu'il pourrait être revisité. "Nous avons discuté de quelques changements sur le tracé du circuit avec l'AGPC. Il y a un projet qui pourrait être réalisé, mais je ne suis pas certain qu'ils le soutiennent. C'est une idée que je leur ai donné il y a deux ans. Ça serait relativement facile, mais on ne doit pas oublier qu'il s'agit d'un parc avec une route publique, ce n'est pas aussi simple que pour un circuit."

Le directeur de l'AGPC, Andrew Westacott, a indiqué qu'aucune discussion formelle n'avait eu lieu pendant le week-end du Grand Prix, mais que son organisation était ouverte à des négociations avec le management de la Formule 1 et la FIA au sujet de potentiels changements.

"Mon avis sur cela est que je n'ai eu aucune conversation avec Christan [Horner], la FIA ou la Formule 1 à ce sujet, mais ce que je dirais aussi est que l'enquête n'a rien produit de concluant qui pouvait conduire à un changement marqué au niveau des dépassements sur la piste", a-t-il déclaré à Motorsport.com.

"Il pourrait y avoir des avantages potentiels, mais il pourrait y avoir des inconvénients associés avec un impact sur l'agrément de conduite. Si certains ont des idées, des gens avisés au niveau de la course comme Ross Brawn et Charlie Whiting, alors, comme tout, nous en discuterions en collaboration avec eux pour voir si continuer ou aller plus loin vaut le coup."

Une modification plus probable du tracé actuel est un resurfaçage complet, une chose dont l'AGPC semble avoir fait un projet de court à moyen terme. "[Le resurfaçage] est toujours sur la table", a ajouté Westacott. "Nous avons eu des discussions concernant l'asphalte et sa pose. Nous sommes en position de le faire si et quand ce sera requis."

"L'autre chose à prendre en compte est que, contrairement à un circuit où vous pouvez modifier des sections du paysage, le fait est qu'il y a un lac d'un côté de la piste, et nous avons des batîments et un parc avec des zones sportives qui doivent être là depuis 60 ans de l'autre côté. Donc je pense que le moindre changement sera subtil."

"Nous n'avons même pas considéré de changement pour l'instant. Mais nous sérions heureux d'en discuter avec des experts mondiaux pour voir comment améliorer le spectacle si c'est nécessaire."

Avec Adam Cooper, Scott Mitchell et Erwin Jaeggi

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP d'Australie
Circuit Melbourne Grand Prix Circuit
Type d'article Actualités
Tags albert park, melbourne