Spectacle : La F1 est allée un peu loin, trop vite - Panis

Olivier Panis comprend les raisons pour lesquelles les nombreuses décisions changeant radicalement le format F1 cette année ont été prises

Olivier Panis comprend les raisons pour lesquelles les nombreuses décisions changeant radicalement le format F1 cette année ont été prises. Mais selon le Français, le spectateur doit encore trouver quelque chose le faisant vibrer, et il est possible que les nombreux changements introduits d'un seul et même coup perdent de nombreux amateurs de sport automobile percevant la discipline autrement.

Et même si l'endurance suit évidemment la même direction en devenant un grand laboratoire des technologies hybrides routières de demain, son impact et son fonctionnement moins coûteux pourraient également devenir de plus en plus problématiques pour une F1 devant assumer une exclusivité et des coûts extrêmes.

Le dernier vainqueur français d'un GP partage pour ToileF1 son point de vue sur le panorama F1 actuel.

--

"Au niveau de la réduction du bruit, tout ça, je pense que l'on va s'habituer. C'est vrai que c'est choquant quand on est une génération qui a connu tous ces bruits fantastiques, à 20’000 tours/min, etc. Alors c'est vrai que ça choque au début, mais je pense qu'on va s'y faire. Par ailleurs, c'est vrai que quand un constructeur domine une série, c'est bien 3-4 Grand Prix, et puis ça devient un peu monotone", commence-t-il.



Les étincelles, le bruit et le spectacle TV

"Pour moi, tout cela, ça devient de l'artifice. Les étincelles, on les avait auparavant ; après on a dit qu'on allait les arrêter, car ça devenait dangereux s'il y avait une fuite d'essence, etc. Ce n'est qu'un éternel recommencement ! Mais encore une fois, je trouve que la F1 a peut-être perdu un peu de son intérêt pour le spectateur.

Même moi qui défendrai ce sport jusqu'au bout -car ça a fait partie de ma vie, c'est grâce à ça que je continue à faire ce qui me plait-, honnêtement, je ne pourrais pas critiquer la F1 en tant que telle. Mais c'est vrai que devant ma télé, même si je regarde tout, c'est moins excitant que l'année dernière ! A cause du bruit, des systèmes hybrides…

On passe d'un système qui faisait un bruit magnifique, qui était fiable, à des turbos avec de l'hybride. Pourquoi pas, mais j'ai encore un peu de mal. Pour moi, ils sont allés un peu loin trop vite. Et c'est pour ça que certains subissent beaucoup, car le changement a été radical, et en très peu de temps. Pour les étincelles, tant mieux, c'est vrai que c'est plus joli de voir des étincelles que de ne rien voir !"



Les départs arrêtés après Safety Car en 2015

"L'artifice de refaire un départ après une Safety Car… On n'a plus besoin de Safety Car alors, on met un drapeau rouge et on relance la course ! Il ne faut pas tout mélanger, pas aller trop vite car sinon les gens vont s'y perdre, et ça peut être néfaste.

Il faut aussi faire confiance aux gens de la FIA, aux promoteurs, qui veulent faire de la vraie F1, et que ce soit aussi un beau spectacle pour les spectateurs car en fait, le véritable intérêt, c'est les spectateurs. S'ils vibrent, c'est gagné, s'ils ne vibrent plus… c'est compliqué.



L’alternative de l’endurance

Quand on voit le poids qu'est en train de prendre l'endurance, avec Le Mans, le fait que Porsche est revenu, que Nissan va arriver, je me demande si les constructeurs, au niveau marketing, n'auraient pas plus de facilités à faire passer un message marketing à travers l'endurance. Ça coûte aussi trois fois moins cher. Il faut que la F1 fasse attention, car c'est compliqué.

La F1 restera toujours la F1, mais il ne faut pas faire tout et n'importe quoi trop vite, je pense. Encore une fois, je n'ai pas tous les tenants et les aboutissants des discussions entre les constructeurs, la FIA, toutes les parties. C'est donc toujours compliqué d'en parler. Mais de ma position derrière mon écran, c'est vrai que c'est moins excitant.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Olivier Panis
Type d'article Actualités