Mercedes nie avoir bluffé dans les stands

partages
commentaires
Mercedes nie avoir bluffé dans les stands
Par : Basile Davoine
4 sept. 2018 à 16:30

L'écurie allemande assure ne pas avoir joué avec les nerfs de Ferrari dans les stands à Monza, ce qui est d'ailleurs interdit par la réglementation de la Formule 1.

Le duel qui a opposé à Monza Mercedes à Ferrari, et plus précisément Lewis Hamilton à Kimi Räikkönen, a tenu en haleine les spectateurs durant l’intégralité du Grand Prix d'Italie dimanche. Dans le domaine stratégique, l'unique arrêt au stand des deux hommes a pris sa part, et l'attitude des mécaniciens Mercedes à ce moment critique de la course n'est pas passé inaperçu.

L'écurie allemande était en effet prête à accueillir Hamilton dans la voie des stands avant de se raviser, préférant finalement allonger le premier relais du Britannique. Ce que n'a pas fait Ferrari avec Kimi Räikkönen. Certains y ont vu du bluff, d'autres plus encore, supposant que la présence des mécaniciens Mercedes avait permis de gêner légèrement Kimi Räikkönen pour son arrêt, sur l'emplacement juste à côté.

Le Règlement Sportif de la Formule 1 interdit le bluff dans la voie des stands, et le sujet a déjà refait surface après le Grand Prix de Hongrie, là aussi après un cas de figure qui concernait Mercedes. Néanmoins, la FIA y avait répondu en assumant une certaine souplesse sur le sujet.

Lire aussi :

Dans le cas de Monza, Toto Wolff assure qu'il ne s'agissait en aucun cas de tenir prêt les mécaniciens pour tromper Ferrari, mais que la stratégie évoluait en temps réel. "Ce n'était pas fictif", assure le directeur de Mercedes. "Nous étions prêts à faire l'inverse. Si Kimi [Räikkönen] n'était pas rentré au stand, nous l'aurions fait. Et dans la mesure où nous étions préparés, ce n'était pas imaginaire."

Un scénario confirmé par Lewis Hamilton : "Bien sûr, j'ai vu différentes simulations de ce qui pouvait se passer en course. La communication était cruciale entre l'équipe et moi, dans les deux sens. Je me demandais s'ils allaient me faire rentrer un tour avant lui [Räikkönen], de manière à lui faire l'undercut, mais ça ne s'est pas produit."

Les mécaniciens Mercedes AMG F1 se préparent pour un arrêt au stand

Du côté de la FIA, le directeur de course Charlie Whiting n'a pas échappé à une nouvelle question sur la problématique du bluff dans les stands après ce Grand Prix. Il a rappelé la posture déjà adoptée le mois denier.

"Mon sentiment reste que tout cela fait partie du jeu", martèle-t-il. "Nous n'aimons pas voir les équipes traîner dans la pitlane si elles ne font pas d'arrêt au stand, si elles sortent comme si elles allaient en faire un. Si elles le font à chaque tour, je pense que nous avons quelque chose à dire.

"Ils ont peut-être pensé à s'arrêter puis changé d'avis. À moins que quelqu'un fasse quelque chose d'ouvertement incorrect, je pense que nous ne bougerons pas sur ce sujet. S'ils le font, s'il est clair qu'ils rendent les choses difficiles pour une autre voiture qui rentre alors qu'ils n'avaient pas l'intention de s'arrêter, alors nous étudierons ça."

Prochain article Formule 1
Pourquoi le fond plat de Haas a été jugé non conforme

Previous article

Pourquoi le fond plat de Haas a été jugé non conforme

Next article

Être comparé à Hamilton ne dérange pas Norris

Être comparé à Hamilton ne dérange pas Norris
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Italie
Catégorie Course
Équipes Mercedes Shop Now
Auteur Basile Davoine
Type d'article Actualités