Stanford entretiendra le patrimoine historique de Williams

En mars dernier, Claire Williams avait annoncé, à regret, la décision de Dickie Stanford de démissionner de ses fonctions de team manager

En mars dernier, Claire Williams avait annoncé, à regret, la décision de Dickie Stanford de démissionner de ses fonctions de team manager. Présent de longue date sur le muret des stands de l’écurie de britannique après avoir fait ses débuts comme mécanicien, de 1985 à 2005 puis de 2010 à 2013, Stanford était un cadre historique de l’équipe. A 58 ans, il avait choisi de quitter ses fonctions après avoir assumé sa part dans le redressement de l’équipe pendant l’hiver avec la mise en piste et le programme d’essais de la FW36.

Pour autant, Williams ne voulait pas se séparer définitivement de Stanford, prêt lui aussi à assurer de nouvelles fonctions lui permettant de donner la priorité à sa vie de famille en Grande-Bretagne. Écurie historique de la catégorie reine et toujours très attaché à la culture de son glorieux passé, Williams a ainsi mis sur pied une nouvelle branche dans son organigramme, baptisée Williams Heritage, à la tête de laquelle vient d’être nommé Stanford.

A ce poste, il aura la responsabilité de maintenir le patrimoine historique de l’équipe à travers la collection de monoplaces des saisons précédentes, établie comme la plus grande collection privée de monoplaces de F1 dans le monde. Les activités de Stanford iront également dans l’organisation d’événements promotionnels comme la participation au célèbre Festival de Goodwood.

« Une équipe avec notre longévité a de nombreux atouts historiques qui ont besoin d’être chéris et préservés pour que les générations futures en profitent », explique Franck Williams. « Dickie dispose d’une forte connaissance mécanique de nos voitures. Il est ainsi la personne parfaite pour prendre soin au jour le jour de nos voitures historiques. »

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Williams
Type d'article Actualités